SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Avengers : Infinity War


"Avengers : Infinity War " de A. & J. Russo

 

(Je précise que cette chronique est basée sur une projection IMAX 3D VO)

Voici le tant attendu « Infinity War » des frères Joe et Anthony Russo, précédents réalisateurs de « Civil War », les Avengers se retrouvent désormais devant leur ultime ennemi Thanos. La grande question que tout le monde se pose : Le film est-il à la hauteur de son hyper médiatisation ? Verdict…

Thanos, ennemi ultime des Avengers, réussira-t-il à s’emparer des pierres de l’infinité ce qui représenterait la plus grande menace de tout l’Univers... Les Avengers ainsi que leurs alliés et amis vont tenter l’impossible pour l’empêcher.

Le film s’ouvre sur une scène choc et nous présente Thanos. Dès les premières minutes on comprend très vite qu’il est l’ennemi invincible par excellence, doté d’une force absolument incroyable et effrayante. C’est d’ailleurs la mort annoncée d’un des personnages de l’univers MCU (Marvel Cinematic Universe : Univers Cinématographique Marvel, ndlr) ce qui nous permet de comprendre immédiatement ce à quoi les Avengers font face.

Le tour de force du film est de pouvoir prendre tous les personnages et de leur donner à chacun une place et une importance dans ce récit ; de plus, les réalisateurs prennent même parfois le temps de faire de l’humour. Il y a un très savant dosage d’action et de scènes intimes, « Infinity War » n’est pas seulement de la « baston » pendant deux heures. Le script est très bien écrit et son rythme est excellent. Ni trop lent, ni trop long, juste la bonne dose d’équilibre dans toutes les situations et là où les frères Russo aurait pu rentrer « droit dans le mur » en oubliant toute émotion et bien c’est justement ici tout le contraire.

De plus, et peut être là où se trouve tout leur talent, c’est d’avoir justement montré un vilain qui ne soit pas juste un vilain mais un méchant qui fait vraiment peur.

Rappelons que Thanos ne reculera devant rien pour mener à bien sa mission même si celle-ci doit exiger certains sacrifices. Je dirais même (et certains m’enfermeraient avec ces propos) que j’ai trouvé Thanos encore plus effrayant que l’autre grand méchant du cinéma Darth Vader. Thanos est le mal par excellence et ses actions en sont d’autant plus horrifiantes.

S’ajoute à cela un casting désormais connu et tous les comédiens sont au diapason et il faut avouer que c’est un vrai plaisir de les retrouver. Tous habitent leur personnage et on sent la peur en chacun. Le film réserve de très beaux moments d’émotion auxquels on ne s’attendait pas forcément.

C’est d’ailleurs sur ce point que le film tire justement si bien son titre « Infinity War » : la guerre. Et ici ce n’est plus la guerre entre un Iron Man et un Captain America, c’est toute une alliance de super héros contre l’ennemi qui menace l’univers tout entier : Thanos.

Techniquement parlant le film est un véritable tout de force et montre ce que l’on peut faire de mieux avec un excellent script et deux réalisateurs ultra calibrés. La technique en est arrivée à un tel niveau que tout est possible et que désormais ce genre d’univers peut être porté à l’écran avec maestria.

La 3D est également magnifique et offre même quelques plans incroyables. A voir si possible en IMAX 3D et privilégiez si possible la VO.

Personnellement et je ne pensais pas pouvoir dire cela mais « Infinity War » est presque ce qu’est « l’Empire Contre-attaque » à « Star Wars » une suite vertigineuse alliant émotion et action, réalisée de mains de maître par deux réalisateurs hyper talentueux et avec casting phénoménal.

Une réussite totale.

Marc Sessego

Lire dans sfmag No 100 les interviews de toute l’équipe du film !
En kiosques du 25 avril au 25 juillet. Tout le pmrogramme ici :
http://www.sfmag.net/Sommaire100.php

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire