SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Criminal Squad (Den Of Thieves)


"Criminal Squad (Den Of Thieves)" de Christian Gudegast

 

Réal. & scénariste : Christian Gudegast
Avec : Gerard Butler, Pablo Schreiber, O’Shea Jackson, Jr., Curtis « 50 Cent » Jackson, Meadow Williams,Evan Jones
Distribué par Metropolitan Filmexport
140 mn - Sortie le 21 Février 2018 - Note : 7/10

Los Angeles est la capitale mondiale du braquage. Et de toutes sortes. Merrimen dirige une équipe dont chaque membre, comme lui, sort de longues années d’opérations militaires, ce qui explique un professionnalisme d’orfèvre avec pour maitre mot : pas de victimes. Cependant un jour, tout foire. Et de ce fait, ils ont sur leur dos leur pendant policier, à savoir l’équipe du bureau du shérif de Los Angeles menée par Nick O’Brien, un flic qui ne regarde pas trop sur l’art et la manière tant que le résultat est là. O’Brien est conscient de son côté limite hors la loi, et ce même dans sa vie privée. Entre ces deux groupes, une guerre sans pitié va avoir pour champ de bataille la cité des Anges, et pour défi, de réussir – pour les uns – ou d’empêcher – pour les autres – un audacieux hold-up de plus d’une centaine de millions de dollars.
Premier film réalisé par le scénariste de titres qui donnent déjà un aperçu des inspirations du principal intéressé tels que « Un homme à part » et « La chute de Londres », « Criminal Squad » s’avère une très bonne surprise. Certes, ça ne fait pas dans la dentelle, et surtout les inspirations sont facilement identifiables –pêle-mêle, citons « Heat », « The Usual Suspects » voir même « Training Day » - mais qu’importe, les deux heures vingt du métrage tiennent la route. Emmené par un Gerard Butler qui fait du Gerard Butler – il mastique fort, se la joue mastoque et macho au possible tout en cédant parfois à une petite pincée d’émotions qui trahissent son apparente décontraction qui cache aussi ses imperfections. Et de bâtir un scénario où, et comme le montre bien l’affiche, flics et voyous semblent être les faces opposées d’une même pièce, les voyous ayant presque plus de sens de l’honneur que les flics, avec à la tête du gang un Pablo Schreiber qui vole la vedette à tout le monde. Cette chronique policière urbaine n’est donc pas un fleuron du genre mais en tant que copie assurée de classiques, elle gagne ses galons de série B bien destroy et très bien agencée, sa durée en faisant presque une mini-fresque bien troussée, avec quelques séquences impressionnantes, surtout celle d’un gunfight en plein embouteillage. Alors oui, en tant que tel, « Criminal Squad » existe bel et bien, a sa propre identité, et peut mériter un statut d’humble référence dans le genre.

Stéphane THIELLEMENT

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire