SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Livres Jeunesse -  Les enfants des lumières : 1762, l’encrier du diable




"Les enfants des lumières : 1762, l’encrier du diable "
de
Laure BAZIRE et Flore TALAMON

Editeur :
Nath
 

"Les enfants des lumières : 1762, l’encrier du diable "
de Laure BAZIRE et Flore TALAMON



Nous retrouvons Judith dans ce deuxième et dernier tome, en 1762. Judith est à présent une jeune adulte mariée. Elle vit désormais en Normandie avec son mari libraire, et trouve cette atmosphère paisible qu’elle voulait tant après l’agitation de ses dernières années ( cf. tome 1). Mais pour la jeune femme, cette campagne devient pourtant bien vite ennuyeuse, d’autant plus que sa belle-mère veut faire d’elle une parfaite petite ménagère, ce dont Judith n’a pas du tout envie. Quand ses amis parisiens lui parlent du projet de faire reconnaître le talent de Molière à l’Académie Française , elle n’hésite pas à s’investir aussi bien moralement que physiquement. Mais leurs ennemis font courir le bruit que c’est en réalité Corneille qui a écrit une grande partie des œuvres de Molière, et ils sont près à tout pour arriver à leurs fins.

Le tome 2 peut être lu indépendamment du premier tome.
On retrouve tous les personnages ainsi que la dynamique qui m’a fait aimer le premier tome. Contrairement au premier livre, celui-ci est écrit sous forme de lettres ce qui donne une dimension différente. Le début est un peu plat, sans action, j’ai eu donc un peu de mal à accrocher, car la dynamique arrive un peu tard. A contrario, je trouve que le dénouement arrive un peu trop rapidement.

Emm@

Les enfants des lumières : 1762, l’encrier du diable de Laure BAZIRE et Flore TALAMON – Éditions Nathan – 13,90 euros – août 2016 – dès 13 ans – 213 pages






Retour au sommaire