SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
0
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  Midnight Special (Id.)

"Midnight Special (Id.)" de Jeff Nichols

 

Réal. & scénario : Jeff Nichols
Avec : Michael Shannon, Joel Edgerton, Kirsten Dunst, Adam Driver, Sam Shepard, Jaeden Lieberher.
Warner Home Vidéo

Chroniqué sur votre site favori lors de sortie en salles, « Midnight Special » en ressortait auréolé de qualités indéniables, inédites, étonnantes. Le revoir aujourd’hui en Blu-ray n’entame en rien tout cela, bien au contraire : cette histoire d’un enfant aux extraordinaires pouvoirs, kidnappé par son père et un ami de ce dernier, pour le soustraire à la folie d’une secte qui voit en lui quelque chose de divin, pour le soustraire au gouvernement qui veut l’étudier comme un spécimen d’une nouvelle espèce, s’avère passionnante, surprenante, émouvante, et simplement extraordinaire. Tout ça, vous pouvez le redécouvrir en allant lire cette chronique dans les fiches « Films ». Aujourd’hui, on va s’arrêter sur ce qu’on en a lu ailleurs avant de passer directement à l’étude du Blu-ray. Bon, pour commencer, chacun a le droit d’aimer ou non toute œuvre d’art, et donc un film. Mais quand par exemple, dans un « grand » magazine cinéma, on lit dans un dossier traité à la truelle sur les plus grands flops du cinéma du moment, que l’échec de « Midnight Special » a limite ruiné la carrière de Jeff Nichols !!!... Oh, faut pas pousser, el film n’a couté « que » 18 millions de dollars, et certes, en international, ses recettes se montent à 6 millions de dollars ! Mais un budget inférieur à 20 millions de dollars ! « Ben Hur » en a coûté 100, il se vautre, « Jupiter ascending » a coûté 175 millions, il s’est vautré, « The walk » de Robert Zemeckis n’a rapporté que 10 millions de dollars, « Sabotage » avec Schwarzenegger pareil, « Dr Frankenstein » s’est arrêté à 5 millions pour un budget huit fois plus élevé… Bref, quand on lit ce genre de trucs, effectivement, si on ne connait pas le produit, on passe son chemin. Et dans le cas de « Midnight Special », ce serait une grave erreur. Car il s’agit là encore d’une fois, d’une œuvre de science-fiction d’une grande intelligence, subtile, précise, passionnante à suivre, et qui arrive à nous emmener en des endroits encore inconnus dans le genre. Définitivement, une des meilleures surprises de cette année donc. Et n’en déplaise à la rabat-joie de service, mais depuis Jeff Nichols a signé un autre film, sélectionné à Cannes, « Loving », une superbe love-story dans l’Amérique des années 50 entre un homme blanc et une femme noire… Mais revenons à « Midnight Special » et à son édition Blu-ray : techniquement, c’est bien entendu sublime – et encore plus quand on aime le film ! – avec une image éblouissante de précision, qui ne trahit jamais les effets spéciaux. Question bonus, c’est autre chose, limite la famine : cinq interviews de cinq personnages principaux (une grosse dizaine de minutes en tout !), et on s’intéressera plus du coup au second module, un entretien avec Jeff Nichols qui explique la genèse du film, liée à la naissance de son enfant, et à ce que cela a déclenché en lui. Très court aussi mais au moins bien plus riche. Et c’est tout. Alors, ne s’arrêtons pas à ces miettes, car elles enrobent quand même une très grande œuvre qui mérite, encore une fois mais on ne le répétera jamais assez, d’être (re)découvert et simplement appréciée à sa juste et très grande valeur.

Note film : 9/10
Blu-ray : copie excellente, format d’origine 2.41, image 16/9ème - 111 mn.
Bonus : 4/10 : Portrait des 5 principaux personnages – Le monde invisible : entretien avec Jeff Nichols.

Stéphane THIELLEMENT

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato :
123 ans de cinéma fantastique et de SF : Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019



Retour au sommaire