SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Etoiles perdues Livre 2 Bouclier Périlleux




"Etoiles perdues Livre 2 Bouclier Périlleux "
de
Jack Campbell

Editeur :
L’Atalante
 

"Etoiles perdues Livre 2 Bouclier Périlleux "
de Jack Campbell



Le système solaire de Midway est en effervescence. Deux flottes armées viennent d’y pénétrer. Les Syndics sont de retour, avec à leur tête le CECH Boyens. Mais également les redoutables et surpuissants extraterrestres sous la bannière d’Enigma. Puis, sans crier gare, une troisième flotte rentre en course, celle de Black Jack constituée d’un colossal navire non répertorié ainsi que d’autres nefs ET. Pendant que toutes les planètes du système Midway se préparent à une guerre inégale, sur l’une d’entre elles un écheveau d’intrigues politiques et conflictuels s’ouvrent sous arrière fond de complot généralisé ; Roh Morgan restera-t-elle dans l’ombre ou fera-t-elle tomber les masques ? Ailleurs, il s’agit de se demander quelle est la meilleure manœuvre à adopter, la dictature ou bien la véritable démocratie ? La décision est importante, car d’elle et elle seule décidera du sort de tous. Autant dire que, pour Bran Malin et Drakon, il s’agit de décider du devenir d’un univers tout en sachant qu’on a déjà posé sa propre tête sur la guillotine.
Jack Campbell est un habitué du genre. Cet ancien officier de la Navy américaine et fin connaisseur en stratégies militaires s’est donc demandé un jour s’il était possible de retranscrire l’esprit des grandes batailles et complots militaro-politiques dans le cadre fantasmatique de la science-fiction. Il en a résulté cette saga étrange, sorte d’opéra de l’espace paramilitaire aux profonds questionnements sociologiques mais également éthiques ; Sans à aucun moment irriter on ennuyer son lecteur, Campbell l’entraîne au coeur même de la tourmente, dans cette toile d’araignée où, somme toute, tout se joue. Mais il a en outre ce don qui est d’aborder d’autres races dans le même contexte profondément humaniste. Ceci fait que tout prend une cohérence nouvelle et en même temps intègre le fait qu’un jour aussi, l’homme constituera probablement une nation de l’espace à part entière, s’il ne s’est pas autodétruit auparavant. Mais il demeurera en somme toujours le même. Car là est tout l’enjeu de cette œuvre binôme se découpant en fresques éclairant les pans d’une histoire comme autant d’éléments d’un puzzle complexe :
Comment préserver l’espèce tout en affirmant une territorialité tirant avec elle tous les intérêts divergents et les facteurs de désordre, sachant que le complot et la pratique du chaos sont presque inhérents à une nature qui dépasse peut-être même le seul cadre humain ?
Le résultat en est bluffant au possible, très visuel et marquant. Si bien qu’on finit par rentrer nous aussi dans cette histoire, sans jamais pouvoir s’en détacher avant les derniers mots du texte, qui nous renvoient ailleurs encore. Brillant feuilletoniste, Campbell raconte son Amérique dans l’espace, mais en des dimensions telles que l’univers entier y est impliqué, imbriqué. Et le prodige se produit. Rares sont les plumes évocatoires en science-fiction. Et les histoires de Campbell font partie de celles-là qu’on n’oublie pas, jusqu’à la suivante. Un récit subtil, démonstratif et fédérateur, comme une leçon militaire. Mais brassée au travers du filtre d’un humanisme concerté ayant derrière lui des siècles de batailles, d’erreurs et de conflits, de victoires et de défaites. Bref, le rêve d’un historien voulant s’essayer à une science-fiction décomplexée. Ce qui ne veut pas dire aveuglée par elle-même.

Emmanuel Collot

Etoiles Perdues, Tome 2, Bouclier Périlleux, L’Atalante, Jack Campbell, traduit de l’américain par Franck Reichert, 480 pages, 23 Euros.






Retour au sommaire