SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Batailles & Blindés n°65




"Batailles & Blindés n°65 "
de
Collectif

Editeur :
Batailles & Blindés
 

"Batailles & Blindés n°65 "
de Collectif



Et si la guerre avait duré un an de plus ?

Le principal article de cette revue envisage une Seconde Guerre mondiale se déroulant jusqu’en 1946 en Europe.

Il n’est pas question ici de point de divergence avec l’histoire officielle. Quelle que soit la raison de cette uchronie, l’accent est mis sur les données techniques : à savoir les nouveaux véhicules blindés de l’Allemagne nazie qui auraient pu entrer en action si la puissance industrielle du III° Reich avait poursuivi ses activités durant une année supplémentaire.

Est ainsi mentionné une augmentation des capacités de combat nocturne avec une diffusion des dispositifs de vision infrarouge.

Devaient également être mis en service les Panzers E-50 & E-75, de nouvelles versions du Panther mieux blindées et mieux armées (88 & 105 mm) sans oublier leur équipement avec de meilleurs télémètres.

Pour les protéger des attaques aériennes il auraient été accompagnés par des « Flakpänzer » (canons jumelés de 30 mm ou bien des fusées d’un calibre de 105, 150 ou 210 mm).

On trouve également des transports de troupe blindés plus rapides et plus blindés que les sd.kfz.251, ainsi que des automoteurs pourvus de canons de 105 , 150 mm & 170 mm.

Bien sur, cet article ne serait pas complet sans les chars super-lourds « Maus » ( 188 tonnes et armés d’un canon de 128 mm ou 150 mm) & E-100 (« seulement » 138 tonnes pour un canon de 170 cm). Le gigantisme de ces chars est à comparer aux 57 tonnes du char français Leclerc actuel ).

L’objection majeure quant à leur utilisation a toujours reposé sur l’absence de pont capable de supporter une telle charge. Ici les auteurs de l’article évoquent un schnorchel pour franchir les cours d’eau. Ingénieux, cependant l’article ne mentionne pas l’absence de dépanneuses capables de tirer ces monstres vers l’arrière.

Les autres articles appartiennent à un registre plus classique :

Canada 1940-1945
le lieutenant-colonel SS Christian Tychsen
la bataille d’Aix-La-Chapelle
les Sturmgeschütz-Abteilungen (canons d’assaut de la Sturm-Artillerie)
la 14° brigade israélienne durant la guerre du Kippour
les chars durant la campagne du Rift (1920-1929)

Damien Dhondt

Batailles & Blindés n°65 _ février / Mars 2015 _ Inédit, grand format, 82 pages _ 6, 90 euros






Retour au sommaire