SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Livres Jeunesse -  Tintin Haddock et les bateaux




"Tintin Haddock et les bateaux "
de
Yves Horeau

Editeur :
Moulinsart
 

"Tintin Haddock et les bateaux "
de Yves Horeau



En principe pour des vacances, il franchit le Nil en barque et la mer Rouge à bord d’un sarcophage flottant avant d’être recueilli sur un boutre.

Explorateur et enquêteur Tintin a parcouru les mers et les océans, d’abord pour voyager, mais également pour mener des enquêtes et même une fois pour partir en quête d’un mystérieux météore tombé dans les eaux de l’océan Arctique.
Il vogua sur de nombreux navires comme le "Karaboudjan" (d’après le "KARABOUgaz" un golfe à l’est de la mer Caspienne et voisin de "l’AzerbaïDJAN") et accosta dans de nombreux ports. Ainsi dans "Coke en stock" est évoqué le port de Wadesdah (ce qui signifie"qu’est-ce que c’est que ça ?" en patois bruxellois).
Les eaux sont fréquentées par de nombreux personnages historiques comme Auguste Picard qui inventa le bathyscaphe et servit de modèle au professeur Tournesol. On peut également mentionner Henri de Monfreid le trafiquant d’armes qui recueille Tintin dans son boutre en Mer Rouge et Lionel Crabb (plongeur sous-marin et espion) le nageur de combat de "Coke en stock".
Le plus célèbre des "personnages historiques" évoqués par Hergé est sans doute le capitaine de Hadoque. L’analyse pertinente d’Yves Moreau fait de lui le descendant d’un Anglais catholique ayant fui son pays pour ne pas avoir voulu renoncer à sa religion et ayant francisé son nom. Le principal argument repose sur son goût pour le rhum de la Jamaïque, une boisson essentiellement britannique.
L’auteur de cet ouvrage souligne les incohérences du combat naval entre la Licorne ce grand navire de 50 canons attaqué par un frêle brigantin pirate dépourvu d’artillerie. Remarquons que l’héroïque défense du capitaine François de Hadoque n’empêche pas les quelques dizaines de pirates de neutraliser les 250 hommes d’équipage de la Licorne. En effet un navire de cette taille a besoin au minimum de cet effectif pour manoeuvrer. Or après avoir massacré l’équipage de La Licorne (rappelez-vous le pavillon rouge signifiant "pas de quartier !") l’équipage réduit de Rackham Le Rouge réussit à manoeuvrer le trois-mâts.
Analysant les différents navires présents dans les albums de Tintin, présentant les différents personnages ayant un lien avec la mer, ainsi que différents aspects du milieu maritime ( lieux, navigation, réglementation, le monde sous-marin, la radio) l’auteur met en évidence bien des anomalies dont les principales sont historiques. Ainsi en 1698 le capitaine de Hadoque prononce le juron "Tonnerre de Brest !" qui date de 1750 !

Damien Dhondt

Auteur : Yves Horeau, Jean-Louis Piquemal, Yveline Yvernogeau, Jean-Claude Chemin, Préface : Philippe Goddin _ Tintin, Haddock et les bateaux _ Éditions Moulinsart _ octobre 1999 _ Inédit, grand format, 58 pages _ 12,85 euros






Retour au sommaire