SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Comment tuer son boss 2 (Horrible Bosses 2)


"Comment tuer son boss 2 (Horrible Bosses 2) " de Sean Anders

 

Scénario : Sean Anders & John Morris
Avec : Jason Bateman, Charlie Day, Jason Sudekis, Christopher Waltz, Chris Pine, Jamie Foxx, Jennifer Aniston
Distribué par Warner Bros. France
108 mn - Sortie le 24 Décembre 2014 - Note : 1/10

Les films à succès engendrent des suites. Dans la comédie, c’est très rare de faire aussi fort. « Ghosbusters » était très drôle, sa séquelle est lamentable. Plus proche de nous, « Very Bad Trip » fut un énorme succès complètement justifié, sa suite ne fut qu’une mauvaise redite et la seconde un navet. « Comment tuer son boss ? » appartient à la très sélect famille des comédies réussies par son originalité, sa spontanéité, l’alchimie entre les acteurs, ... Aujourd’hui, le trio des employés déçus de leur patron respectif reprend du service. Très mauvaise idée, très très mauvaise idée...

Après s’être sortis des griffes de leur employeur respectif, Dale, Kurt et Nick décident suite à une idée géniale pouvant révolutionner la pomme de douche, de créer leur propre société pour commercialiser leur invention. Après avoir été approchés par Bert Hanson, un businessman réputé dans les affaires, le trio pense enfin toucher le pactole. Sauf qu’Hanson est un redoutable escroc qui va les plumer dès la première occasion. Seule solution pour eux de récupérer leur mise : kidnapper son rejeton, un grand gamin pourri gâté, et demander une rançon conséquente. Sauf que les chiens ne font pas des chats, et que tel père tel fils, sauf si le fils est encore pire que son paternel. Pour les trois caves, le cauchemar s’avèrera limite sans fin...

Rien, nada, le vide total, intersidéral, l’impression de voir un pauvre hamster courir sans fin dans sa roue, voilà tout ce que suscité cette laborieuse comédie où le fait de tuer son patron n’a même plus vraiment de raison d’être dans une intrigue poussive comme on en a rarement vue dans le genre. D’accord, le trio d’acteurs conserve quand même un capital sympathie mais à part leur plaisir de se retrouver comme le confirme les private jokes finales lors du générique de fin, rien, absolument rien ne déclenche ne serait-ce qu’un sourire de plus de trois secondes. Les rares bonnes amorces sont dans la bande-annonce. Si, il reste Kevin Spacey, assez drôle en patron en prison et rempli de haine comme pas possible, et Jennifer Aniston toujours aussi craquante - elle ne l’a jamais été autant ! - en dentiste lubrique nymphomane. Pour le reste, Christopher Waltz n’obtiendra pas de troisième Oscar, et Chris Pine... Ca va, il s’en sort bien. Mais franchement, le degré zéro est si vite atteint qu’il devient même difficile de dire quelque chose de positif sur cette comédie qui n’aurait jamais dû être même envisagée. Par contre, revoyez l’original, c’est toujours aussi savoureux et vraiment drôle !

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire