SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Sex Tape (Id.)


"Sex Tape (Id.) " de Jake Kasdan

 

Scénario : Kate Angelo & Nicholas Stoller & Jason Segel, d’après une histoire de Kate Angelo
Avec : Cameron Diaz, Jason Segel, Rob Lowe, Ellie Kemper
Distribué par Sony Pictures Releasing
94 mn - Sortie le 10 Septembre 2014 - Note : 1/10

Depuis quelques temps, Cameron Diaz brille assez dans la comédie américaine. En fait, depuis « Bad Teacher » qui constitua il y a trois ans une fort belle surprise - allez voir la chronique sur le site de SFMag, si vous n’avez pas vu le film, et faites un rattrapage vidéo ! - dans le genre, Cameron Diaz se révélant même plus séduisante que jamais. A ses côtés, Jason Segel, comique pas connu par chez nous mais qui révéla également son potentiel dans ce film. Logique que l’on retrouve ce trio de choc quelques années plus tard, en l’occurrence aujourd’hui, pour un second essai... Complètement raté, mais alors à un point...
Jay et Annie se sont rencontrés sur les bancs de l’université, sont tombés follement amoureux, et ont profité des plaisirs sexuels comme deux lapins en folie. Puis les enfants sont arrivés, le travail, et peu à peu, ardeur et folie ont été mises au placard. Jusqu’à ce que Jay ait une idée : filmer leurs ébats comme du temps de leur rencontre. Une idée qui fait son chemin, mis en application lors d’une folle nuit, avec la recommandation bien entendu de tout effacer après vision... sauf qu’au réveil, le quotidien reprend ses droits jusqu’à ce que Jay réalise que cette vidéo a été envoyée en même temps qu’une autre à tout leur entourage, divers et varié, privé et professionnel. Pour le couple, la nuit va s’annoncer longue, il va leur falloir détruire cette accablante vidéo avant un important rendez-vous d’Annie avec une grosse boite sensée lui amener le contrat du siècle !
Autant « Bad Teacher » était réussi car on y sentait surtout une spontanéité inédite et de ce fait, une folie communicative qui déclenchait l’humour et l’hilarité s’y alliant, autant « Sex Tape » rame lourdement avec moult grimaces et autres scènes archi-téléphonées qu’on en tombe vite dans le plus exécrable des vaudevilles, avec gags fatigués et vieillots conjugués à un humour en dessous de la ceinture complètement hypocrite et limite moralisateur. Il n’y a rien à sauver dans cette histoire où les deux acteurs principaux passent leur temps à gesticuler, brailler, écarquiller les yeux, battre des bras, singer des coïts dans des positions consternantes de débilité. Alors d’accord, on voit des scènes « hot ». Ah. Sont-ce vraiment les fesses de Cameron Diaz ? Et si oui, cela suffit-il à sauver un film ? Dans « Bad Teacher », elle était en short-jean moulant, bien plus aguicheur, et surtout, même ainsi, le film volait à des kilomètres au-dessus de « Sex Tape » question humour et péripéties. Ici, rien, c’est plus navrant qu’autre chose, et franchement, le zéro pointé siérait mieux à cette pathétique bouffonnerie, mais bon, ce serait lui faire encore trop d’honneur. D’où un « un sur dix » qui finalement reflète très bien la « qualité » du produit.

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire