SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  DRAGONS 2 (How To Train Your Dragon 2)


"DRAGONS 2 (How To Train Your Dragon 2) " de Dean DeBlois

 

Scénario : Dean DeBlois & Cressida Cowell
Avec les voix de (en v.o.) : Jay Baruchel, Cate Blanchett, Gerard Butler, Jonah Hill, Kit Harrington, Djimon Hounsou
Distribué par Twentieth-Century Fox France
102 mn - Sortie le 2 Juillet 2014 - Note : 8/10

C’était couru d’avance. Aujourd’hui, et au prix des budgets, si un film d’animation cartonne, une séquelle suivra car bien souvent, elle cartonne encore plus que l’original. Et ce monopole n’appartient plus à Disney ou Pixar, mais Sony (avec les « Tempête de boulettes géantes »), 20th Century Fox (avec « L’âge de glace ») et bien entendu Dreamworks (avec « Shrek » - qu’on oublie vite aujourd’hui, surtout le dernier -, mais surtout avec « Kung-Fu Panda ») ont démontré leurs talents responsables à juste titres d’énormes succès. Et dans le lot, un des fleurons de cette nouvelle ère de l’animation était « Dragons » : scénario magnifique, mélange réussi d’action, de comédie et d’émotions comme on n’en avait pas vu depuis des lustres, et une animation simplement époustouflante surtout lors des séquences de vol. Pour autant, le succès fut là, sans être non plus colossal. Mais la séquelle fut lancée, et « Dragons 2 », à quelques petites faiblesses, constitue une suite qui honore son modèle.
Maintenant que les hommes vivent en communauté avec les dragons, les jours passent au gré de défis et de jeux sur les prouesses d’un dragon et de son cavalier. Seuls Harold et Krokmou s’écartent de ces coutumes pour parcourir un peu plus chaque jour les distances qui les éloignent du village. Et c’est ainsi qu’un jour, ils découvrent une autre communauté, menée par une guerrière, Valka. Et il s’avère que cette dernière n’est pas une inconnue pour Harold. En même temps, un nouvel ennemi apparait, le plus puissant qu’aient vu les vikings, et maître en plus d’un dragon qui peut posséder l’esprit de tous les dragons. Pour Krokmou et Harold, ce nouveau combat sera le plus grand de leur vie, car il est à la base de la survie des humains et des dragons mais surtout, il déterminera la force de leur amitié.
Difficile de faire mieux, et « Dragons 2 » n’y arrive pas. Ce qui ne signifie pas que le film soit un échec, loin de là. Il est simplement en manque de la force d’émotions dans lequel baignait son prédécesseur, qualités gagnées grâce à un scénario d’une rare force pour un tel produit. Dans « dragons 2 », tous les ingrédients y étaient, ne serait-ce qu’avec le personnage de Valka dont l’importance est énorme dans l’histoire. En même temps, ses relations avec Harold se révèlent et se renforcent en un tour de main proche du passe-passe qui logiquement fait regretter le souci de ces détails présents dans « Dragons ». En parallèle, les péripéties sont là, les situations comiques explosent (le tir aux « moutons », grand moment !), et les actions sont simplement monumentales, à l’image de ce nouveau dragon et de ses pouvoirs sur ses congénères. Le tout servi par une animation qui tient de la perfection, arrivant même à renouveler ces exploits de séquences aériennes purement vertigineuses. Mais là où « Dragons » conjuguait ces qualités avec d’autres liées aux émotions nées de l’amitié entre un dragon et un garçon, et par ricochet, aux plus proches de ce dernier, « Dragons 2 » ne renouvelle pas ce « plus » qui faisait du premier film la réussite qu’il est. « Dragons 2 » est donc une séquelle de très haut niveau, spectaculaire, drôle, impressionnante, mais elle ne dépassera pas son original.

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire