SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Blackout Total (Walk of Shame)


"Blackout Total (Walk of Shame) " de Steven Brill

Avec : Elizabeth Banks, James Marsden, Gillian Jacobs...

5/10

“Black out total” fait partie de cette catégorie de films dont le seul but est de divertir sans aucune prise de tête et, sans nous mentir, le but est atteint... Ne nous voilons pas la face, ce n’est pas du bon cinéma c’est simplement une comédie légère et ceux qui aiment rire de situations complètement loufoques et ô combien improbables seront servis...

L’histoire : Meghan (Elizabeth Banks), présentatrice TV d’une trentaine d’années, a passé une très sale journée : non seulement son fiancé vient de la larguer mais elle est persuadée qu’elle n’a pas décroché le poste qu’elle convoitait... Afin de tenter de lui remonter le moral et oublier ses soucis, ses deux meilleures amies l’emmènent faire la fête dans une boite de nuit. Le lendemain matin elle se réveille dans le lit d’un parfait inconnu qui n’est autre que le barman de la boite (James Marsden), sans argent, sans téléphone portable...
Elle parvient tout de même à consulter sa messagerie vocale et apprend qu’elle est à nouveau en lice pour décrocher le boulot de ses rêves. Arrivera-t-elle à temps à la chaîne de télé pour y passer une audition ? Rien n’est moins sûr.

Avec cette comédie sur les résultats d’une nuit de folie bien arrosée, le réalisateur et scénariste Steven Brill s’engouffre dans la brèche ouverte par le succès des « Very Bad Trip » auxquels on ne peut éviter de penser. Notre héroïne se trouve ici sans argent, sans moyen de communication, incapable de savoir où elle est, perdue dans cet environnement (les bas fonds de Los Angeles) qu’elle ne reconnaît pas, affublée d’une mini robe moulante jaune citron que la morale réprouve et qui la fait passer pour une prostituée aux yeux de tous ceux qu’elle croise alors qu’elle doit impérativement revenir au studio présenter le Journal Télévisé...

Ceci posé, cette pauvre Meghan dispose de 8h pour préparer son entretien d’embauche et doit traverser tout Los Angeles à pieds... mais comme dans « La Chèvre » de Francis Veber chaque situation qu’elle traverse amène une situation encore pire et ses rencontres vont aller des fumeurs de cracks défoncés aux flics ripoux et même à un chat revanchard ! (La scène avec un rabbin n’est pas mal non plus !!)

Dans ce rôle, Elizabeth Banks est drôle, pétillante et bien qu’un peu « nunuche » elle est complètement irrésistible... On sourit et on rit. Face à elle, James Marsden (X Men) est un homme très séduisant, craquant même... Il a cette petite étincelle qui fait tout son charme mais il est aussi amusant et aucun doute l’alchimie entre les deux principaux personnages est bien là !

N’allez pas chercher une quelconque originalité dans cette comédie : les blagues sont un peu lourdes et les situations complètement absurdes mais si vous voulez simplement rire et vous vider un peu la tête c’est la comédie parfaite qui sera vite oubliée.

Andrée Cormier



Retour au sommaire