SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Divergente


"Divergente " de Neil Burger

Avec : Shailene Woodley,Theo James, Ashley Judd, Kate Winslet, Jai Courtney, Ray Stevenson, Zoe Kravitz,Christian Madsen...

7/10

Après « Hunger Games », la nouvelle saga pour les ados vient d’arriver ! Adaptée du Best-seller de Véronica Roth : « Divergente », elle ne peut, en effet, nous empêcher de faire le rapprochement car tous les ingrédients qui en ont fait le succès sont bien là...

L’histoire : "Après une terrible guerre, Tris vit dans un Chicago post apocalyptique où la population est protégée par des clôtures électriques. Afin que tout fonctionne parfaitement et ainsi éviter une nouvelle guerre, cette société est divisée en cinq factions (les Audacieux, les Erudits, les Altruistes, les Sincères et les Fraternels). Lorsqu’un adolescent atteint sa seizième année il subit des tests permettant de déterminer la faction à laquelle il doit être affecté. S’il désire en choisir une autre, Il en a la possibilité mais le choix qu’il fera sera alors définitif (sans aucune possibilité de retour au sein de sa famille) et s’il échoue aux épreuves de cette faction il deviendra alors un « sans caste » condamné à errer. Tris fait partie des cas rarissimes : son test d’aptitudes n’est pas concluant ; elle possède en elle les qualités de toutes les factions à la fois et est donc « Divergente ». En effet, les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan particulier et ils sont traqués par le gouvernement qui les estime extrêmement dangereux. Dissimulant son secret, elle intègre alors l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus profondes."

Les comparaisons avec « Hunger Games » sont absolument évidentes et ce depuis le début... Tris vit dans des baraquements dans les bas-fonds... Lors d’une cérémonie publique les ados garçons et filles sont enlevés à leurs familles... ces jeunes, devenant des soldats chevronnés, vont être obligés de tuer des individus et ce contre leur propre volonté et... dans les deux cas, ce sont des femmes solides et fortes qui « mènent la danse » et semblent ainsi destinées à « quelque chose de plus ».

Réalisé par Neil Burger à qui nous devons « L’illusionniste » et « Limitless » ce réalisateur nous offre ici un film de science-fiction énergique et efficace où rien n’a été laissé au hasard, les scènes de combats, de poursuites, les sauts des trains sont extrêmement intenses ; il y a un souci du détail exceptionnel comme, par exemple, les costumes où chaque faction possède ses propres codes vestimentaires rappelant les valeurs défendues ou ces rues de Chicago complètement déshumanisées. Tris (Shailene Woodley) et Four (Théo James) jouent parfaitement leur personnage et ils sont très convaincants par contre Kate Winslet en « vilaine » j’ai eu vraiment du mal à y croire...
Un problème ? Oui il y en a un... Durant les ¾ du film on assiste à la lente installation de l’histoire et... c’est long et on s’ennuie ! On espère que ça va décoller et ce n’est que dans le dernier quart que... OUF... on entre vraiment dans le vif du sujet ! Bien sûr il s’agit ici de la mise en place des films futurs mais cela aurait pu être un peu plus équilibré !

En conclusion : la photographie, les décors, la musique (de James Horner et Junkie XL) sont excellents. Tout est bien au rendez-vous et nos ados vont se régaler, vous aussi si vous avez gardé l’âme d’un adolescent !

Andrée Cormier



Retour au sommaire