SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  POMPEI


"POMPEI " de Paul W. Anderson

Avec ; Kit Harrington, Emily Browning, Kiefer Sutherland, Carrie-Anne Moss, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Jessica Lucas, Jared Harris....
Sortie en salles 19 février 2014

L’histoire : En l’an 79, la ville de Pompéi vit sa période la plus faste à l’abri du Mont Vésuve. Milo (Kit Harrington), seul survivant d’une tribu Celte massacrée par les Romains, a été emmené de force et combat comme gladiateur. Invaincu on l’a surnommé « Le Celte » et il rêve du jour où il pourra racheter sa liberté, se venger des Romains et épouser la belle Cassia (Emily Browning), fille d’un riche marchand qui a été fiancée contre son gré à un sénateur romain corrompu (Kiefer Sutherland). Alors que le Vésuve entre en éruption et qu’un torrent de lave ardentes et de cendres se déversent, c’est une course contre la montre qui s’engage : Il lui faut s’échapper de l’arène et sauver sa bien-aimée alors que Pompéi s’écroule autour de lui.

Pompéi nous raconte donc l’histoire de cette réelle catastrophe que fut l’éruption du Vésuve qui recouvrit de cendres la ville tuant la plupart de ces habitants et préservant ainsi leurs corps pour l’éternité. Ici, tout comme « Titanic », « Pompéi » mêle une histoire d’amour à une catastrophe historique mais admettons-le cette histoire d’amour manque un peu de consistance car nos deux héros se voient peu mais nous sommes dans un film catastrophe et on focuse plus sur les combats de gladiateurs et l’éruption volcanique pas vrai ?

Bien sur ce n’est pas Gladiateur (d’ailleurs pourquoi faut-il toujours comparer ?) mais pour ce film d’action rempli d’effets spéciaux il y a un goût certain du spectacle, les effets spéciaux sont très, très bien faits, et l’éruption du Vésuve en est le top et, ce qui est encore mieux c’est la 3D. Elle est ici très efficace que ce soit à partir des jets de cendres ou l’écroulement de poutres. On obtient ici des résultats étonnants.

Quant à la mise en scène c’est sans aucun doute la meilleure de Paul W. Anderson. Il nous fait plonger dans d’étonnantes séquences catastrophes qui sont mise en valeur par sa virtuosité de cinéaste. Il sait parfaitement mettre en scène et profiter des séquences d’action. Celle impliquant les gladiateurs enchaînés à un pilier et combattant des soldats montre qu’il fait plein usage de l’environnement et j’en suis convaincue le public aura là une bonne poussée d’adrénaline...

Maintenant, le jeu des acteurs... En ce qui me concerne mon sentiment est très mitigé pour Emily Browning et disons le franchement, elle n’a vraiment rien d’extraordinaire en Cassia... Kiefer Sutherland par contre est un excellent vilain qu’on déteste allégrement (on est bien loin de 24h chrono) et l’on a vraiment envie de le voir mort. Il gagne ici en stature !

Quant à notre héros Kit Harrington (Jon Snow dans Game of Throne), la gent féminine ne me contredira pas, on ne reste pas insensible à la présence de cet acteur qui possède une très forte puissance physique et l’on peut voir que les films d’action et de catastrophe lui vont comme un gant. Aucun doute Il est parfaitement à l’aise dans le rôle de Milo, gladiateur au grand cœur et pour son passage au grand écran il obtient sans hésitation la mention bien !

N’oublions pas non plus la performance d’Adewale Akinnuoye-Agbaje dans le rôle d’Atticus, elle est si parfaite qu’on ne peut qu’admirer.

Le compositeur canadien Clinton Shorter nous a concocté une très belle musique qui équivaut largement à celle de « Kingdom of Heaven ou de, (justement), « Gladiateur ».

Les dernières séquences sont à ranger parmi les scènes de catastrophe les plus saisissantes de ces dernières années et les fans de ce genre de film en auront pour leur argent : ils seront comblés par les scènes épiques de destruction aveugle et de carnage et pourront se cramponner à leur fauteuil.

Pompéi n’est certes pas un classique mais, malgré les clichés type Hollywood, il réussit parfaitement son but ambitieux : être un film d’action/catastrophe absolument mémorable que je conseille à tous...

Andrée Cormier



Retour au sommaire