SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  La Grande Aventure Lego (The Lego Movie)


"La Grande Aventure Lego (The Lego Movie) " de Phil Lord & Chris Miller

 

Réal. : Phil Lord & Chris Miller
Scénario : Phil Lord & Chris Miller
Avec les voix de (en v.o.) : Liam Neeson, Channing Tatum, Chris Patt, Jonah Hill, Elisabeth Banks, Morgan Freeman
Distribué par Warner Bros. France
100 mn - Sortie le 19 Février 2014 - Note : 8/10

Il est certain qu’avec les progrès technologiques actuels, on peut tout se permettre au niveau des films d’animation. Réinventer le dessin animé comme l’as si remarquablement fait Pixar, donner vie à des écureuils musiciens (« Alvin et les Shipmunks », ben oui...), aux Shtroumpfs, etc... Et aujourd’hui donner vie aux Lego. Avec les personnages, les villes, les objets, les voitures, tout. Et surtout qu’en plus, Lego est associé à des dizaines de franchises qui peuvent permettre d’aller très loin dans un éventuel scénario de film. Comme c’est le cas aujourd’hui, et que prenne donc vie la « Grande aventure Lego » !
Comme chaque matin, Emmett se réveille heureux dans sa maison, située dans la ville heureuse de Bricksburg, où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil selon Emmett. Emmet vit seul, n’a pas d’amis, travaille très bien, et la vie est belle pour lui, selon lui. Mais un jour, Emmett croise le chemin de la ravissante Cool-Tag qui l’emmène dans un monde parallèle où d’autres villes existent, où chacun vit comme il le souhaite... Mais l’ombre du maléfique Lord Business plane, et selon Cool-Tag et ses amis dont Batman, Wonder Woman, et bien d’autres, Emmett serait celui qui les délivrerait de Lord Business et ferait ainsi régner la joie de vivre sur tous ces petits mondes...
Faire un film sur les Lego, pourquoi pas, mais il eut été facile de vite sombrer dans la niaiserie la plus mièvre et débile pour dégouter tout être humain adulte d’accompagner ses enfants à un tel spectacle. Que nenni ici. Phil Lord et Chris Miller - auteurs de « Tempêtes de boulettes géantes » et sa suite, réalisateurs du premier, donc excellente référence - l’ont compris et prennent le concept en le plongeant dans des univers connus du grand public - « Matrix », « Le seigneur des anneaux », « Batman », etc... - et surtout en respectant chaun de ces matériaux, pour donner un film à l’histoire qui se tient sur la durée, qui permet aux grands d’apprécier le spectacle, aux petits parfois un peu moins (« Matrix »...), mais qui a le mérite de ne jamais prendre le spectateur pour un gogol. De plus, tout cela prend une réelle dimension lors de l’acte final où le réel côtoie l’imaginaire, où le monde adulte - représenté par ce grand nigaud de Will Ferrell, acteur quasi inconnu chez nous et pourtant parfois réellement génial ! - rencontre l’imaginaire de l’enfance - son fils. Et au final d’obtenir une œuvre certes un peu longue -un petit quart d’heure en moins eut été bienvenu - mais délirante, intelligente, respectueuse, et surtout originale, qui vaut son succès par toutes ces qualités. Dire qu’on a hâte de réitérer l’expérience serait un peu exagéré, un seul suffit, et au vu du produit, en plus aussi réussi que celui-ci, ça ne se refuse pas.
Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire