SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Dette d’honneur




"Dette d’honneur "
de
Tom Clancy

Editeur :
Le livre de poche
 

"Dette d’honneur "
de Tom Clancy



Il voyait nettement la surface du Pacifique Nord, les rangées infinies de vagues, certaines couronnées de blanc, chassées par les vents de surface. L’océan immortel. De tout temps, ou presque, il avait été un lac américain, dominé par la marine des États-Unis. L’océan le savait-il ? Savait-il que ça devait bientôt changer ?

Le temps de la paix et de la prospérité est venu. L’époque de la guerre froide est révolue. Les deux Corées se sont réunifiées. Le dernier missile stratégique américain vient d’être désarmé. Mais si le danger venait d’ailleurs ou plutôt s’il renaissait ?
Au Japon l’économie repose sur les exportations et un « contrôle » plus ou moins amical des importations. Parallèlement le pays du Soleil Levant se prépare à devenir une puissance spatiale en mettant sur orbite des satellites de communications. Au cours du premier essai les radars de la NASA ont constaté des similitudes avec un missile SS-19 soviétique.
Aux États-Unis la vente de voitures japonaises se révèle être un succès jusqu’à ce qu’un accident de la route anéantisse une famille dans une énorme boule de feu. Il semble que le contrôle de qualité ait été négligé.
Aussitôt un politicien américain propose une loi de "réciprocité" sur les échanges économiques entre les USA et les pays étrangers. Bref, le Japon est menacé de faillite économique et financière.
C’est ce moment qu’attendait un nationaliste japonais pour prendre le pouvoir et mette en action un plan rêvé ourdi depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ayant perdu sa famille qui s’est suicidée en se jetant du haut des falaises de Saipan (1) il va frapper l’ennemi haï.
Le premier coup est porté à Wall Street. Une offensive boursière joint à une attaque informatique provoque l’effondrement du système financier américain.
Dans le Pacifique une manœuvre conjointe des forces navales américaines et japonaises se traduit par un « incident ». Des torpilles japonaises tirées « accidentellement » endommagent deux porte-avions américains. Simultanément deux sous-marins de l’US Navy sont portés disparus.
Alors que les bases militaires américaines au Japon ne répondent plus, un retraité des garde-côtes américains réussit à faire parvenir un message alarmiste : les forces armées japonaises seraient en train de procéder à une invasion des îles Mariannes perdues par le Japon en 1944.
Jack Ryan le héros d’Octobre rouge (2), devenu chef du conseil national de sécurité, est chargé de régler cette crise complexe. Les aides ne sont pas négligeables. Les agents de la C.I.A. Clark (3) et Chavez (4) isolés au Japon s’efforcent de renseigner leur mère patrie, tandis que le contre-amiral Robby Jackson (5) met au point une contre-attaque, alors que ses porte-avions sont soit endommagés, soit en radoub, soit occupés dans l’Océan indien à contrer une tentative d’invasion de l’Inde sur Ceylan. Petite préoccupation supplémentaire : les missiles de lancement de satellite japonais sont en fait des missiles nucléaires améliorés à partir des missiles russes.
Ce technothriller se révèle riche en détail et en relations humaines (le chef des services de renseignements russes relate le plus aimablement du monde à l’épouse de Jack Ryan comment il a autrefois plaqué le canon de son arme sur la tempe de Jack). Faisant appel à l’espionnage, aux actions des forces spéciales, aux combats aériens et sous-marins il ne néglige pas la géopolitique (l’Inde envisagerait de s’étendre vers le Sud en passant d’abord par Ceylan, puis en visant l’Australie). Cependant on peut être surpris de la menace nucléaire établie par le Japon. Car le plus important dans une arme atomique, ce n’est ni le lanceur, ni la matière fissile, mais le détonateur. Or, en l’absence d’essai rien ne prouve que les bombes nucléaires explosent.
Cependant le final spectaculaire et inattendu confirme le talent de romancier de Tom Clancy. Depuis certains envisagent que c’est de lui que s’est inspiré Oussama Ben Laden pour le 11 septembre 2001.

(1) 8 000 civils influencés par la propagande japonaise ont préféré la mort à la capture
(2) Le Livre de Poche n°7547
(3) Héros de « Sans aucun remords » et personnage récurrent du « Ryanverse »
(4) Apparu dans « La somme de toutes les peurs »
(5) Interprété par Samuel L. Jackson dans le film « Jeux de guerre »

Damien Dhondt

Auteur : Tom Clancy _ Dette d’honneur, tomes 1 & 2 _ Titre original : Debit of honor (1994) _ Traduction : Jean Bonnefoy _ Le livre de poche n°17015 & 17016 _ janvier 2014 _ Réédition, poche, 610 & 640 pages _ 8,10 euros






Retour au sommaire