SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Adieu ! ou presque




"Adieu ! ou presque "
de
Laurie Frankel

Editeur :
Fleuve Noir
 

"Adieu ! ou presque "
de Laurie Frankel



- Recevoir un courrier d’un proche décédé ne pourrait être que perturbant, Sam.
- Je ne sais pas. Ce serait peut-être cathartique.

Informaticien résidant à Seattle Sam a élaboré un programme de rencontres pour constituer des couples assortis. Comment trouver la personne qui vous correspond le mieux ? Son programme informatique analyse les courriels et répertorie les connections aux sites révélant ainsi les centres d’intérêt. Le résultat est parfait. Trop peut-être. Car ses employeurs ont tout de suite perçu le danger. Si la personne idéale est trouvée du premier coup les clients ne feront plus appel aux services d’une agence de rencontres. Donc il suffit d’oublier ce programme miraculeux et dans la foulée pourquoi ne pas se débarrasser de cet informaticien trop compétent ?
Cependant avant de quitter son employeur Sam a effectué un petit test sur les employés de la société. Voyons qu’elle serait la personne idéale pour...au hasard...lui ?
Plongeant dans la mer d’octet les algorithmes explorent la correspondance informatique et les moteurs de recherche. Puis survient une réponse : Meredith, autrement dit...ELLE.
Le couple s’est formé. Sam peut savourer leur amour tout en utilisant sa disponibilité pour chercher à utiliser son programme à d’autres fins.
La mort d’une personne proche lui fournit une occasion. Il s’agit pour la famille et les amis de communiquer avec cette personne pour faire leur deuil. Puisant dans toutes les informations électroniques disponibles (mail, texto, compte Facebook, chat vidéo, blogs) il reconstitue la personnalité du défunt. Dès lors le "clone" peut répondre à ses interlocuteurs que ce soit par mail ou par vidéos.
Alors que des relations étranges se forment entre les vivants et les morts (qui ignorent qu’ils le sont) des réactions septiques, voire hostiles se produisent (elles concernent entre autres les Chrétiens, le Conseil des Médiums, la SARL des chasseurs de Fantômes).
Précisons que si le niveau technologique est contemporain le thème de communication avec les défunts par des moyens n’appartenant pas au surnaturel a déjà été exploité.
Dans "Star Trek The Next Generation" on trouve de nombreux cas d’élaboration de personnalités dans les holodecks de Starfleet (les Trekkies se rappelleront la partie de poker entre l’androïde Data, Isaac Newston , Albert Einstein et Stephen Hawking (1).
À une date plus lointaine Norman Mailer écrivit dans son roman "Des nus et des morts" (1947) une histoire tragique reposant sur ce principe. Durant la Seconde Guerre Mondiale un soldat américain combattant dans le Pacifique était averti par ses supérieurs du décès de sa femme. Puis il recevait une lettre de cette dernière. Dans ce courrier vieux de plusieurs semaines son épouse l’informait de sa maladie. Au fil des jours et en décalage temporel le soldat recevait de nombreuses lettres où sa femme lui décrivait l’évolution de la maladie. Cette correspondance funèbre se poursuivait jusqu’à la fin, celle qui écrivait ignorant qu’elle était déjà morte pour son mari.
La technologie actuelle permet théoriquement un lien avec une personne décédée et les relations humaines parfaitement décrites dans cet ouvrage allient romantisme et tragique.

(1) paradoxe (temporel ?) : Stephen Hawking jouait son propre rôle de personnage historique

Damien Dhondt

Auteur : Laurie Frankel_ Adieu ! ou presque _ Titre original : Goodbye For Now _ Traduction : Betty Peltier-Weber _ Adieu ! ou presque _ Édition Fleuve Noir _ avril 2013 _ Inédit, grand format, 360 pages _ 19,90 euros






Retour au sommaire