SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  World War Z (Id.)


"World War Z (Id.) " de Marc Forster

 

Scénariste : J. Michael Straczynski, Drew Goddard, Damon Lindelof & Matthew Michael Carnahan, d’après le best-seller de Max Brooks
Avec : Brad Pitt, Mireille Enos, Matthew Fox, James Badge Dale, David Morse, Daniella Kertesz.
Distribué par Paramount Pictures France

Note : 6/10

Un grand film de zombies. Brad Pitt en tête d’affiche. Un budget conséquent. Des premières images alléchantes, voire parfois assez impressionnantes. Bref le film hors normes du genre qu’on ne pensait pas voir un jour. Et que « World War Z « n’est pas en définitive. Non, ce n’est pas le film de zombies ultime. Comme l’annonce clairement Brad Pitt, il s’agit d’’un film post-apocalyptique. Le virus transforme les morts en vivants avides de bouffer les non-affectés, et voilà. Le film de zombies a encore de beaux jours devant lui, « World War Z » n’enterrera aucun de ses prédécesseurs. Car ce n’est tout simplement pas un film de zombies.
Un matin, Gerry Lane et sa famille, en partance pour les activités quotidiennes normales de chacun -travail & école - se retrouvent coincés dans un gigantesque embouteillage en plein cœur de leur ville. Très vite, Gerry anticipe un danger plus grand et arrive à sortir de ce piège. Quelques heures plus tard, il est appelé par un haut-responsable militaire. Expert pour les Nation-Unies des recherches de problèmes d’ordre mondial, Gerry est réquisitionné pour trouver l’origine d’une pandémie qui peut en quelques jours causer la fin de l’humanité. Les humains meurent et ressuscitent pour attaquer les vivants restants et transformer ainsi chacun en zombie. Gerry doit remonter à la source, la trouver et pratiquer les tests nécessaires à un antidote aussi violent et fulgurant que cette maladie définitivement apocalyptique.
Tiré du roman homonyme, scénarisé par cinq personnes - et pas des moindres pour certaines, Damon Lindelof a écrit « Promotheus » mais aussi « Cowboys & Aliens », Matthew Michael Carnahan a écrit « Le royaume », « Jeux de pouvoir » mais aussi « Lions & agneaux » - , réalisé par Marc Forster dont la filmographie comporte « A l’ombre de la haine » - son meilleur film - qui valut l’Oscar à Halle Berry, mais aussi et surtout « Quantum of Solace », reconnu pour être le moins bon des 007 avec Daniel Craig, et mettant en vedette Brad Pitt, « World War Z » partait quand même avec quelques handicaps. En gros, ils sont toujours là. Ce faux film d’horreur donc, mais véritable film post-apocalyptique, génère quelques séquences assez incroyables dont le summum est constitué par une pyramide humaine à Jerusalem, et bien entendu créée en CGI... Mais pratiquement rien sur les zombies, élément parfois complètement mis à part du film pour ne pas rentrer dans la catégorie « horreur ». Aucun point de vue de ce côté-là, tout va se concentrer sur les mouvements de foule et surtout Brad Pitt, plus qu’omniprésent, qui sillonne le monde pour trouver l’origine du mal et l’enrayer. Un vrai James Bond d’ailleurs, qui se sort de toute situation critique par son ingéniosité et son courage et sa chance, qui trouve le remède miracle et livre de ce fait une séquence finale, comment dire,... Banale, basique. Fidèle à lui-même, Forster ne sait pas emballer les scènes d’action, et au bout du compte, on obtient certes un film post-apocalyptique ambitieux, mais manquant d’âme, quelque chose qui n’arrive jamais à retrouver les enjeux, la force et l’émotion de vraies réussites dans le genre telles que « Le livre d’Eli », « La route » ou le modeste mais ô combien puissant « Infectés ».

Stéphane THIELLEMENT

Une autre chronique de ce film par Andrée Cormier est disponible dans le sfmag N° 81 dans le cadre d’un grand dossier sur le festival de Cannes, numéro de sfmag en kiosques autour du 15 juillet 2013 )



Retour au sommaire