SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  Livres Jeunesse -  Never Sky




"Never Sky "
de
Veronica Rossi

Editeur :
Nathan
 

"Never Sky "
de Veronica Rossi



- Comment tu as pu faire ça ? Ils voulaient partager leur nourriture avec nous...et tu les as tués.
Perry, hors de lui, commençait à trembler. Il avait senti l’envie de chair fraîche chez ces hommes. Elle était si forte qu’elle lui avait presque brûlé les narines.
- Pauvre idiote ! C’est toi qui allais être leur nourriture.

Aria a vécu ses 17 ans d’existence au sein des "capsules" ou bien dans des univers virtuels. Tous les Sédentaires vivent à l’abri des "tempêtes d’éther" qui ravagent le monde extérieur. Un groupe de jeunes s’est aventuré dans une plantation. Le jeu s’est achevé en tragédie. La folie a frappé entrainant des morts et un incendie. Aria a survécu de même que Soren le responsable de ces morts et destructions. Or Soren est également le fils du chef de la sécurité. C’est à ce dernier qu’Aria a révélé la vérité, confiante dans l’intégrité du dignitaire.
Et c’est ainsi qu’Aria s’est retrouvée à l’extérieur, dans ce que les Sédentaires appellent "L’Usine de la Mort".
La rencontre avec Perry le Sauvage se caractérise par une incompréhension réciproque. Néanmoins ils se découvrent un but similaire : pénétrer dans le monde des Sédentaires. Aria cherche à retrouver sa mère disparue. Quant à Perry il veut récupérer son neveu qui a été enlevé par les "Taupes".
Ce premier tome d’une trilogie postapocalyptique fait intervenir plusieurs thèmes :
- la réalité virtuelle
- la civilisation préservée dans des dômes isolés du monde extérieur (un classique dans la science-fiction, rappelez-vous le film "Zardoz")
- des humains aux sens hyperdéveloppés ( rappelez-vous : "dans toutes les cultures tribales chaque village avait une sentinelle")
Le mélange des différents éléments se révèle efficace, tout comme l’alternance des chapitres consacrés alternativement aux deux héros : Aria et Perry.
Cependant on peut s’interroger sur le contexte. Le lecteur ignore la nature du fléau : les "éclairs d’éther" qui ravagent la surface. On peut être surpris que les Sédentaires qui ont parmi eux de nombreux scientifiques ne possèdent pas une explication ou même une théorie. Elles existent peut-être, mais ne sont pas mentionnées.
Tout semble exister sans qu’une explication soit nécessaire. C’est ainsi que ni Perry ni Aria ne demandent au dénommé Marron, un "Extérieur" qui maîtrise la technologie des Sédentaires, d’où lui vient un tel savoir.
Visiblement l’auteur ne s’est pas suffisamment placée du point de vue de ses personnages. Ainsi Aria savait qu’elle avait une mère (logique c’est elle qui l’avait élevée). Cependant l’identité de son père (élément essentiel de l’intrigue) ne lui avait jamais effleuré l’esprit. Et soudain surprise : elle a bien eu un père !
Lorsque c’est le lecteur qui se pose des questions sur les anomalies évidentes à la place des personnages, il y a visiblement un problème.

Damien Dhondt

Auteur : Veronica Rossi _ Never Sky _ Titre original : "Under the never sky" _ Traduction : Jean-Noël Châtain _ Edition Nathan _ septembre 2012 _ Inédit, grand format, 382 pages _ 16,50 euros :






Retour au sommaire