SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Voisins du troisième type (The Watch)


"Voisins du troisième type (The Watch) " de Akiva Schaefer

 

Scénario : Seth Rogen, Jared Stern & Evan Goldberg
Avec : Ben Stiller, Vince Vaughn, Jonah Hill, Richard Ayoade, R. Lee Ermey
Distribué par Twentieth Century Fox
105 mn
Sortie le 12 Septembre 2012
Note : 1/10

On ne le dira jamais assez : il n’y a pas pire qu’une comédie pas drôle mais alors pas drôle du tout. Même un film d’épouvante qui ne fait pas peur, ou un drame sans âme n’est rien à côté d’une comédie pas drôle. Comme « Voisins du troisième type », ce qui s’est fait de pire depuis des années. Même le bas du panier de Adam Sandler constitue une bouffée d’air pur à côté de ce film. Ah oui, vous êtes prévenus, attendez-vous au pire comme vous n’en avez jamais vu...
Evan (Stiller, pas drôle...) adore sa petite ville, il s’y sent bien, il a un bon poste de manager dans un supermarché, il s’occupe de plein d’activités en bénévole, tout le monde l’aime pense-t’il, il a juste un petit problème sexuel avec sa femme et il n’a pas d’amis...Et il a une vie de nase, tout simplement. Un soir, le gardien du supermarché se fait massacrer mystérieusement. Evan prend ce drame à bras le corps, cherche à motiver la population pour la création d’une milice chargée de sécuriser son ensemble résidentiel, et se retrouve flanqué de trois pieds nickelés encore plus bêtes que lui. Sauf que dans leur crétinerie innée, les quatre marioles vont vraiment se retrouver face à des tueurs sanguinaires... Venus d’une autre planète ! Et pour sauver la Terre, la seule issue reste la brigade d’Evan...
Comment dire... Ça commence donc comme une comédie sur les travers d’un banlieusard qui veut se croire heureux, ça bifurque vers la science-fiction, puis vers le vigilante-movie, et tout ça se veut être traité sur le mode comique... Sauf que c’est raté mais alors à un point. Rien n’est drôle, le juste milieu n’est jamais atteint, on passe d’un certain sérieux à de l’humour d’un niveau en dessous de zéro. Le pire étant d’assister à des numéros d’acteurs qui se croient drôles. A ce jeu-là, Vince Vaughn décroche la palme. Lui qui persiste dans cette voie, devrait se rendre compte de son erreur depuis le temps. Dans les comédies romantico-sexy, il est affligeant ; dans les comédies plus ou moins dramatiques comme l’immonde - et pire film signé Ron Howard, à faire passer « Le grinch » pour une grande leçon de septième Art ! - « Le dilemme », il est exécrable. Là, il est pitoyable, une sorte de grand beauf niais qui se croit donc... Drôle, mais qui ne l’est jamais. Quant à Stiller, on l’a connu un million de fois mieux inspiré. Les gags se succèdent avec une monotonie à l’image de leur portée, entrecoupés de scènes de monstres venus d’ailleurs par ailleurs assez sérieuses ne serait-ce qu’au niveau du design des bestioles, et d’un humour volontairement situé en dessous de la ceinture mais qui reste vain, mais vain... Donc, ne perdons pas plus de temps, ce « Voisins du troisième type » est simplement à fuir, à proscrire, à oublier, sauf pour le désigner comme mètre-étalon de ce qu’on peut faire de pire dans le genre.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire