SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  G - L -  L’Armée des Morts


"L’Armée des Morts" de Zack Snyder







 

L’Armée des morts (Dawn of the Dead) de Zack Snyder


Sortie le 30 juin 2004


Sarah Polley, Ving Rhames, Jake Weber, Mekhi Phifer, Ty Burrell ...


Dawn of the Dead a longtemps été considéré comme le pivot non seulement de la trilogie mythique de Romero mais aussi de tous les films de zombies qui ont suivi. Ce film détonnait d’une part avec des effets gore d’un réalisme terrifiant et d’autre part en ayant une critique autant intelligente qu’acerbe envers le consumérisme ambiant.


C’est a ce monument que s’attaque le réalisateur Zack Snyder en effectuant un remake. En vérité, il nous crédite de bien plus qu’un remake et il faut plus considérer cela comme une réécriture. Evidemment le synopsis est respecté, les morts-vivants déferlent et une poignée de survivants se réfugient dans un "Mall", sorte de gigantesque centre commercial.


Là où le remake dépasse l’original, c’est par sa plus grande crédibilité. Fini les zombies tout bleu qui mangent des fémurs humains totalement disproportionnés. Ici les morts ne ressemblent pas a des schtroumfs sous Tranxene mais bien à des cadavres faisant leur shopping en abats humains. Les personnages ont aussi gagné en profondeur et une plus grande gamme de caractères nous est montrée. C’est ainsi que l’on se reconnaît à chaque instant tour à tour dans chaque individu. Mention spéciale à Mekhi Phifer dans un rôle bien différent auquel il nous avait habitué dans la série Urgence.


Le seul regret sera pour les aficionados de boyaux dévorés par des zombies voraces, le film ne contient que peu d’effets gore. Malgré cela, une tension permanente pèse sur le spectateur et certains effets comiques permettant d’oublier un instant l’horreur, sont les bienvenus.


A noter, les acteurs de l’œuvre initiale font des apparitions clins d’œil, réjouissantes pour les fans.


Un très bon film en somme qui, on l’espère, relancera le genre.


David Lapetina






Retour au sommaire