SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Dakota 1

"Dakota 1 " de Dufaux & Adamov


- Je suis prête à répondre à toutes vos questions.
- Inutile. Vous venez de subir un arrêt cardiaque.

L’agent Dakota a été chargée d’une urgence. Le repas de l’élite a été perturbé. En plein milieu d’un restaurant de luxe un client a toussé avant de s’enfuir précipitamment en laissant du sang sur sa serviette.
Les clients outrés et le personnel paniqué en ont tiré la même conclusion : un collapse a essayé de se faire passer pour un super-héros ! Ceux qui ne peuvent être affectés par la maladie s’estiment possesseurs de la planète aux dépens des simples mortels. La réceptionniste du restaurant correspond à cette définition. Ayant commis l’erreur de ne pas avoir détecté un collapse à l’entrée elle vient d’être exécutée par Dakota. Mais celle-ci n’a pas pu rattraper l’intrus. En effet sa fuite a été facilitée par Flaming Lips. Cette super-héroïne rebelle a utilisé la téléportation pour permettre au collapse-fraudeur d’échapper à la justice.
Dans les histoires classiques de superhéroïsme la société n’est pas modifiée par les individus dotés de superpouvoirs. Or si on prend comme principe que l’éradication des maux de la société est possible, celle-ci deviendrait un cadre idyllique (en apparence). De plus rien n’empêcherait les super-héros de devenir les maîtres, de renoncer aux masques et de gouverner le monde.
Visiblement c’est le cas dans cet univers où les collapses possèdent le même statut que les hilotes de Sparte.
La société est étroitement contrôlée . Ainsi la lecture des "Misérables" est interdite. Outre le titre son contenu est incongru : "les pauvres n’y pratiquent aucun haltère, aucun des personnages de ce livre ne soulève de fonte, juste une charrette pour se moquer". En plus il est rédigé...en français !
La preuve est faite : cet univers idéal est en fait cauchemardesque.
Bénéficiant d’une voix-off ce thriller bénéficie des dessins d’Adamov à la fois détaillés et inquiétants...un observateur attentif remarquera cependant que le conducteur et le passager d’une voiture changent de place entre deux cases.

Damien Dhondt

Scénario : Jean Dufaux, Dessin : Philippe Adamov, Couleurs : Greg Salsedo _ Dakota, tome 1 _ Edition Glénat, collection Grafica _ juin 2012 _ Inédit, grand format, 48 pages couleurs _ 13,90 euros



Retour au sommaire