SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Don’t be Afraid of the Dark (2010)
"Don’t be Afraid of the Dark (2010) "
de Troy Nixey


(Il ne faut pas avoir peur du noir)

Sorti directement en DVD en 2012
Produit par Guillermo del Toro qui est aussi coscénariste.
Dommage que ce prodigieux film n’ait pas eu droit à une sortie en salles en France.
C’est une anthologie des œuvres littéraires d’Algernon Blackwood (1869-1951) et d’Arthur Machen (1863-1947).
Les références sont claires dans le film : un personnage (le propriétaire) s’appelle Blackwood et Arthur Machen est cité.
Cette histoire est directement tirée de l’œuvre de ce dernier écrivain basée sur le « petit peuple », ces êtres invisibles qui vivent dans la nature et qui enlèvent des enfants.
Il faut savoir également que Machen a beaucoup influencé Lovecraft qui lui a voué une grande admiration. Là aussi, une référence existe dans le film car on lit l’inscription « Providence » sur la voiture de police. Et Providence est la ville natale de Lovecraft.
D’ailleurs, l’œuvre d’Arthur Machen (et aussi celle de Lovecraft) a beaucoup influencé l’œuvre cinématographique de Guillermo del Toro, notamment dans son film Le Labyrinthe de Pan (2005). Le Grand Dieu Pan, est le titre d’un roman d’Arthur Machen...
Bref, revenons à notre film.
Au début ça tire un peu en longueur après un prologue éprouvant.
Une petite famille aménage dans une maison très ancienne et ils découvrent une cave dans laquelle se sont déroulés ces terribles événements du prologue. Le spectateur le sait, mais les personnages ne le savent pas... La famille est composée d’une petite fille, de son papa et de sa femme (la belle-mère de l’enfant).
La tension monte lentement, mais sûrement, quasiment à l’insu du spectateur.
Bien sûr, personne ne veut croire la petite fille et, évidemment, on convoque le psychologue...
Un très grand film sur les classiques du fantastique dans la nature, tels que ces écrivains l’ont si bien décrit !

Alain Pelosato

Voir mon livre : Nature fantastique au cinéma publié chez Edilivre (2012)



Retour au sommaire