SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  World of the Dead (The Zombie Diaries 2) (2011)
"World of the Dead (The Zombie Diaries 2) (2011) "
de Michael Bartlett et Kevin Gates


La suite de The Zombie Diaries des mêmes.
On est en direct. Les scènes la nuit sont pénibles.
Le désespoir est absolu.
Il y a des flash back sur une intervention de l’armée... avec des exécutions sommaires.
La neige fait un joli décor.
Il y a aussi des rebelles ignobles,insupportables, pires que les zombies. On revient donc sur le thème du premier film : certains de ceux qui sont restés des êtres humains sont pires que els zombies.
Ils sont tous en quête d’un lieu sûr avec des gens sûrs.
Ça se passe dans la forêt ce qui n’est pas sans faire penser au film Le Projet Blair Witch.
Une scène dans un cimetière avec un zombie fait penser au prologue de la Nuit des morts-Vivants de Romero (1968)

Le premier film :

The Zombie Diaries (Journal d’un zombie) de Kevin Gates et Michael Bartlett (2006)

Ce film produit en 2006 est distribué en DVD en 2009.
Bien avant les Cloverfield, REC et Diary of the Dead, il utilise le procédé de montrer des images comme si elles avaient été filmées par un vidéo amateur. Au début on se demande si on ne va pas être lassés, mais, très vite on rentre dans le film, car ici c’est vraiment réussi. Le fait d’être filmé de cette manière n’ennuie pas le spectateur. C’est si bien fait que l’on s’y croit, on a l’impression de vivre avec tous ces gens au milieu des zombies.
On voit les aventures terribles de trois groupes différents alors qu’une épidémie de virus zombifiant les gens se répand en Angleterre. On verra également que le plus terrible reste encore la cruauté humaine.
Excellent film.
Chronique extraite de mon livre "Zombies au cinéma"

Alain Pelosato



Retour au sommaire