SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Anna Mercury 1 : Sur le fil du rasoir

"Anna Mercury 1 : Sur le fil du rasoir " de Warren Ellis & Facundo Percio


- On tente d’empêcher un monde imaginaire de s’autodétruire.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale les indigènes des îles du Pacifique voyaient subitement atterrir des avions-cargos apportant des biens considérables. Ceci déboucha sur une nouvelle religion : le culte du cargo.
En 1943 l’US Navy effectua une expérience scientifique sur un de ses destroyers l’USS Eldridge (le nom d’ "Expérience de Philadelphie" est connu de la plupart des amateurs de science-fiction). Bref, une Terre d’un monde parallèle hérita pendant 20 minutes d’un navire de guerre en plein milieu d’une de ses capitales. Après vingt minutes le navire disparut réintégrant son monde d’origine. Mais sa présence avait laissé des traces sur la psyché des spectateurs. Ils en ont logiquement conclu qu’il s’agissait d’une manifestation de Dieu : un engin de guerre doté d’une puissante artillerie. D’où la naissance d’une nouvelle religion, ainsi qu’une évolution de la société axée sur la recherche scientifique et militaire (1).
Comme il leur fallait un ennemi ils en ont trouvé dans la population qui refusait de croire à cette religion. Sus aux hérétiques ! Les incroyants sont destinés à servir de cible à la nouvelle arme de destruction massive. Le tir est imminent. Bon, il est temps pour l’héroïne de se manifester. Voici Anna Mercury (alias Anna Louise Britton venue d’une Terre parallèle égarant ses destroyers) fracassant des os et progressant sous une pluie de balles elle fonce droit vers son objectif.
Le principe de cette série repose sur l’existence de neuf mondes en orbite invisible autour de la Terre. Leur détection a engendré le projet Constellation dépendant du G8 (2).
Le regard acide de Warren Ellis sur la nature humaine a débouché sur la société cauchemardesque de New-Ataraxia (3). Pour ces premiers épisodes l’accent est mis sur l’action et un seul des univers parallèle est exploré, en plus bien entendu du monde d’origine d’Anna Mercury. Cette dernière évolue d’ordinaire dans un monde d’une banalité affligeante. Est-il nécessaire de décrire notre monde ? On remarquera que son supérieur hiérarchique possède un ordinateur portable des plus standard. Sa marque n’est pas précisée, mais on remarquera le logo d’une société informatique représentée par un fruit entamé. Une pomme ?...Non, une poire.
Bon, finalement ce monde risque fort de se révéler un peu plus intéressant que le nôtre.

(1) Dans "Ignition City" de Warren Ellis (Glénat) le crash d’un vaisseau alien en Amérique a débouché sur une société "atompunk" des plus pragmatiques
(2) tout comme l’organisation "Global Frequency" scénarisée par Warren Ellis (Panini Comics)
(3) le mot grec "ataraxia" signifie "absence de troubles"

Damien Dhondt

Scénario : Warren Ellis, Dessin : Facundo Percio, Paul Duffield, Juan José Ryp, Facundo Percio & Felipe Massafera, Encrage : Chris Dreier, Couleurs : Greg Waller & Digikore Studios, Couverture : Juan José Ryp _ Anna Mercury, tome 1 : le Fil du rasoir _ Épisodes Anna Mercury 1 à 5 _ Traduction : Edmond Touriol , Lettrage : Studio Makma _ Edition Glénat, Collection : Comics _ avril 2012 _ Inédit, moyen format, 144 pages couleurs _ 14,95 euros



Retour au sommaire