SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Wunderwaffen 1 : Le Pilote du Diable

"Wunderwaffen 1 : Le Pilote du Diable " de Nolane & Maza


- Bergier vous ne feriez pas une obsession sur Auscbwitz ?
- Mon général, quand l’enfer s’agrandit et devient secret au point que la Luftwaffe n’a même plus le droit de le survoler, il est grand temps de développer une "obsession" à son égard.

1946 : Une fois de plus les B-29 américains essaient de porter des coups à l’industrie militaire nazie. Ce raid est une fois de plus intercepté par les avions à réaction allemands.
Bien que réduit à la défensive le III° Reich bénéficie du progrès technologique. Les armes secrètes ( en allemand "Wunderwafen : "armes miracles") lui assurent la maîtrise du ciel.
À Londres frappée régulièrement par les V2 le général de Gaulle reçoit sa propre arme secrète : Jacques Bergier. Rescapé de Buchenwald ce scientifique a pu examiner les plans des armes secrètes allemandes. (1)
Cette uchronie suppose que le territoire allemand n’a pas pu être envahi par les Alliés qui doivent se résoudre à poursuivre des frappes aériennes. Certes on pourrait objecter que l’arme nucléaire existait déjà en 1945. Mais apparemment le président américain Trumann horrifié par les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki refuse d’employer à nouveau l’arme atomique. Un instant, cela supposerait que Trumann ait une personnalité humaniste. Cela serait surprenant chez quelqu’un qui dans sa jeunesse fut proche du Ku Klux Klan. Et si Trumann préférait que la guerre se poursuive afin que les forces soviétiques ne se rapprochent pas trop des côtes atlantiques ?
Bien des pans du contexte ne sont pas précisés. L’échec du débarquement allié en Normandie est un classique de l’uchronie. Cependant il n’empêchait pas la poussée de l’Armée Rouge. Ici l’Histoire a divergé suite à deux évènements : la mort de Joukov et de son état-major en avril 1944 a affecté l’offensive soviétique et le second front à l’Ouest ne s’est pas ouvert suite à la déroute alliée du 6 juin 1944. Curieusement cela suppose deux points de divergences. Or habituellement une uchronie se caractérise par un seul évènement à partir duquel l’Histoire a bifurqué. On peut envisager que le relâchement de la poussée soviétique à l’Est ait permis de rapatrier de nombreuses divisions allemandes sur le front Ouest juste à temps pour contrer le débarquement.
On remarquera que de nombreuses informations ne sont pas fournies au lecteur. Ainsi comment le maréchal Joukov et son état-major ont-ils péri ? Purge stalinienne ? Attentat réalisé par les services secrets allemands, ou bien par....
.
La spéculation se révèle une facette des plus intéressantes de cette série. L’autre réside dans la représentation de nombreux "avions uchroniques" qui étaient à l’état de projets en 1945 : Lipppisch P13a, Horten 229, Focke-Wulf Triebflügen & Super Lorin. Le dessinateur bosniaque s’est même permis de représenter un archaïque Junkers 52 qui illustre ainsi le contraste technologique. Précisons que le Junker Ju 290 n’est pas un avion d’anticipation. L’un d’eux servi d’avion personnel à Adolf Hitler. On voit même apparaître son pilote attitré Hans Baur (2).
Les personnages historiques tels que Winston Churchill, Joseph Goebbels, Éva Braun & Heinrich Himmler apportent une base historique à cet univers uchronique.

(1) Dans notre réalité son travail dans la résistance fut à l’origine du bombardement de Pennemünde et de la destruction de plusieurs sites de V1. Après-guerre il fut à l’origine de la collection science-fiction chez Robert Laffont. Plus tard c’est grâce à ses contacts avec les Extraterrestres qu’il put venir en aide aux rescapés du Vol 714 pour Sidney

(2) qui écrivit ses mémoires "J’étais pilote d’Hitler" (Pocket)

Damien Dhondt

Scénario : Richard D. Nolane, Dessin : Maza, Couleurs : Digikode Studios _ Wunderwaffen, tome 1 : Le Pilote du Diable _ Edition Soleil _ mars 2012 _ Inédit, grand format, 48 pages couleurs, + un dossier de 7 pages sur les armes secrètes allemandes _ 14,30 euros



Retour au sommaire