SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  L’Assassin royal 2 : L’Art

"L’Assassin royal 2 : L’Art " de Robin Hobb, Gaudin & Sieurac

- C’est ainsi Fitz Chevalerie Loinvoyant !

Menacé par les raids des Pirates Rouges et par la transformation de certains de ses habitants en créature sans âmes le Royaume des Six-Duchés vit des heures sombres.
Aussi le prince Vérité entreprend-il de recréer un clan d’Artiseurs. L’Art _ cette magie de l’esprit qui permet de voir à distance, de communiquer avec d’autres _ s’est autrefois révélé déterminant pour la stabilité du royaume. À présent tombé en désuétude il constitue peut-être le seul recours.
Mais l’une des rares personnes capables de l’enseigner se trouve être l’austère Galen. Malgré sa haine pour Fitz le bâtard du prince Chevalerie il a dû accepter d’intégrer Fitz à ses élèves. Son enseignement sévère permet d’utiliser son autorité et également la violence envers les élèves imparfaits et il a décidé dès le départ que Fitz correspondait à cette définition (1).
Durant un exercice mental il s’est même efforcé de percer les secrets enfouis dans l’esprit de Fitz. Ce dernier a réussi à dissimuler sa formation d’Assassin Royal et même à découvrir les secrets enfouis de Galen : la violence et le vice.
On observe le contraste avec Vérité, digne artiseur s’épuisant à contrer les menées des Pirates Rouges.
Cet épisode est symptomatique des nombreux secrets enfouis_ personnels, d’État ou généalogiques _ présents dans cette saga. Fitz lui-même a dissimulé qu’il possédait la magie du Vif. Cette magie des animaux qui génère la peur et l’hostilité lui permet d’entrer en contact mental avec son chien. Or celui-ci lui a appris que le Fou du roi, personnage énigmatique, ne dégage aucune odeur. Le secret de ce singulier personnage (également présent dans la saga parallèle des Aventuriers de la mer) ne fera que s’accentuer au cours des tomes.
L’adaptation du roman de Robin Hobb souligne la notion d’apprentissage : de la magie comme de la haine.

(1) cf. le premier tome du Soldat-Chamane où les jeunes recrues de la Cavalerie subissent brimades et violences de la part de certains de leurs professeurs ou condisciples

Damien Dhondt

Scénario : Jean-Charles Gaudin, d’après l’oeuvre de Robin Hobb, Dessin : Laurent Sieurac, Couleurs : Fabien Alquier, Couverture : Didier Graffet _ L’Assassin Royal, tome 2 : L’Art _ Edition Soleil, collection Mondes Futurs _ mars 2009 _Inédit, grand format, 48 pages couleurs _ 13,95 euros



Retour au sommaire