SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Immortal Rain 2

"Immortal Rain 2 " de Kaori Azoki


- Vous avez vraiment envie de ce corps maudit dont même l’enfer ne veut pas ?

Sharem Cordelia est une femme d’affaires avisée. C’est avec un calme olympien qu’au conseil d’administration elle évoque plusieurs sujets :
- la recherche de l’immortel Methuselah
- le chantier de fouilles du complexe souterrain de la zone 51...rectification zone 24
- la mort de son fils causée accidentellement par son mari (qui est présent dans cette pièce)
- les orphelins qu’elle a recueillis et qui lui servent d’escadron de la mort
Justement l’un d’entre Eury est en train de préparer une embuscade contre Methuselah, l’immortel qui serait âgé de 600 ans (la zone 24 daterait de cette date). Pour faire le poids il a réuni son autre famille "Les pirates du désert", dont la petite Amy âgée de 12 ans qui possède son propre "mécha" personnel baptisé "Mundam" (c’est curieux ce nom rappelle quelque chose).
Cela devrait suffire pour neutraliser Methuselah dont le seul talent consiste à jouer (très mal) du violon. Seulement voilà Methuselah est accompagné de Machika une adolescente de quatorze ans qui vient de passer en mode "méga furax".
Après un premier tome de présentation où le lecteur avait découvert Methuselah et Machika, ce tome est consacrée aux tragédies personnelles ayant affecté ceux qui les pourchassent. Ceci en fait des personnages très humains.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Kaori AZOKI _ Immortal Rain, tome 2 _ Traduction : Julien Pouly, Lettrage : Anne Demars, Adaptation graphique : Agnès Moreau _ Edition Doki Doki _ avril 2011 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 194 p. dont 3 pages couleurs _ 6,95 euros



Retour au sommaire