SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Les Dinosaures attaquent
"Les Dinosaures attaquent"
de Artus films


Et voilà encore un beau DVD, un bel objet, qui propose quatres films de dinosaures et des suppléments très intéressants, notamment des courts-métrages de 1916 et 1918 et un livret passionnant.
Ces quatre films datent des années cinquante. Je me suis beaucoup amusé de voir les "effets spéciaux" géniaux de l’époque, qui font sourire mais qui donnent une vraie poésie à ces films.
Les voici donc :

King Dinosaure de Bert I Gordon 1955

Deux couples sont lancés dans l’espace en direction d’une planète inconnue qui apparaît subitement dans le système solaire.
Le langage scientifique de ce film est totalement faux, mais cela n’a pas d’importance...
Le voyage dans la fusée n’est pas filmé.
Puis on s’ennuie. Il y a bien un "combat" entre un explorateur et un crocodile empaillé.
Comme le dit l’un des explorateurs : "On a amené la civilisation sur la planète Nova".
En Guise de dinosaure on a droit à des lézards génats et un crocodile.

The Beast of Hollow Mountain de Edward Nassour et Ismael Rodriguez (1956)

Une belle histoire de cow-boys au Mexique, un amour impossible, mais, à la fin, le dinosaure arrangera tout !

Lost Continent de Sam Newfield 1951

Une fusée expérimentale s’écrase quelque part sur Terre.
Une expédition part la récupérer. Ils sont obligés de gravir une montagne (maudite par les autochtones) et trouvent au sommet une jungle préhistorique et des dinosaures. Le discours "scientifique" n’a ni queue ni tête et l’intrigue est sans intérêt. Les monstres sont très bien pour l’époque.
Ce film reste bien implanté dans le souvenir...

Two Lost Worlds de Boris Petroff 1950

L’histoire d’amour (presque impossible) est du même genre que dans The Beast of Hollow Moutain. Mais ça se passe en Australie.
Bataille navale, pirates et naufragés qui abordent sur une île et ceci après 39 minutes de film sur 58 minutes en tout...
Les "dinosaures" sont des crocodiles déguisés et des salamandres.
Il y a une éruption volcanique à la fin qui règle tous les problèmes...

Alain Pelosato



Retour au sommaire