SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Fièvre d’Ombres



"Fièvre d’Ombres"
de
Karen Marie Moning

Editeur :
J’ai Lu
 

"Fièvre d’Ombres"
de Karen Marie Moning



Présentation de l’éditeur

"Rien n’est au-delà de mes capacités. Je suis tout. Vous êtes un livre. Des pages avec une reliure. Vous n’êtes pas né. Vous ne vivez pas. Je ne connais pas la peur. Que voulez-vous de moi ? Ouvre les yeux. Vois-moi. Vois-toi. Files yeux sont ouverts. Je suis le bien. Vous êtes le mal. Conversation avec le Sinsar Dubh

Avis de Valérie

Dire que Karen Marie Moning était attendue au tournant est un euphémisme. A la fin du tome 4, elle abandonnait lâchement ses lecteurs dans des angoisses monstres tout en précisant que le cinquième serait le dernier tome et qu’elle prendrait le temps de l’écrire...

Donc, le lecteur ne pouvait que ronger son frein en se demandant comment la romancière allait pouvoir terminer correctement les aventures de MackKayla. En effet, tellement de choses se sont déroulées sous les yeux de notre jeune héroïne, le monde a changé d’une manière irréversible et les Faes Unseelies se sont échappés de leur prison détruisant la moitié de l’humanité sans difficulté ni scrupules.

Rassurez-vous, rien ne vous sera épargné car KMM n’en fait qu’à sa tête. Elle continue à broder son épopée sur les gammes des légendes celtiques. Jamais, elle ne choisira la facilité et elle arrive même à clore chaque fil débuté... ou pratiquement. Il est difficile d’en dire plus sans ôter à votre lecture le plaisir de la découverte.

Souvent, la romancière réécrit des passages des premiers tomes nous révélant des détails qui ajoutent une dimension ou permettent une meilleure compréhension. C’est très futé de sa part et c’est même un peu retors, car nous apprenons par exemple des choses sur la relation ambiguë qu’entretiennent Jericho et Mac. C’est à la foi fascinant, mais également très touchant.

Sachez que vous subirez tout au long de ce tome des morts, des trahisons, des révélations, des surprises ahurissantes... le tout étant amené d’une manière tangible et crédible. Ces punitions sont certes endurées, mais avec plaisir et bonheur. Pour tout dire, le lecteur en redemande !

Car certains détails sont manquants, certains personnages sont laissés tel quel et nous avons également tout un monde à reconstruire. C’est pourquoi on peut espérer une suite... Peut-être pas des aventures de Mac, mais pourquoi pas une nouvelle série qui se baserait sur les compagnons de Jericho Barrons ou bien les McKeltar ?

Quoi qu’il en soit, Karen Marie Moning signe ici la meilleure série d’Urban fantasy qui existe et on ne voit aucun auteur l’égaler à ce jour.

Chapeau bas ! (MacHalo bas, pour les fans !)

Fiche Technique

Format : semi-poche
Pages 889
Editeur : J’ai lu
Sortie : 22 février 2012
Prix : 12 €






Retour au sommaire