SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  The Rocketeer Blu-Ray
"The Rocketeer Blu-Ray "
de Joe Johnston


Disney Buena Vista Home Video
Catalogue # NA
Sortie le 03 / 12 / 2011
Spécificités techniques
- Blu-ray ZONE A (B, C non testés)
- BD-50 double couche
- BD-25 suppléments
Résolution vidéo / Encodage
- 1080p/AVC MPEG-4
- bonus en 1080p
Aspect Ratio(s) : 2.35
Formats audio : Anglais DTS Master audio 5.1, Français 2.0
Sous-titres : Anglais et français
Les ajouts d’autres langues et sous-titres auraient été les bienvenus mais le public sera déjà aux anges avec la VF DTS HD et une excellente version française dolby stéréo.
Plot : Adaptation de la BD de Dave Stevens « The Rocketeer »
Final : Que de souvenir que de revoir ce petit bijou « Disney ». Un seul mot me vient à l’esprit : Fun... fun...fun...
NOTE : La chronique de ce Blu-ray est effectuée sur la "Playstation 3", dotée du tout dernier software et d’un écran LG plasma de 152cm.
L’image : Comme beaucoup de films tournés en « technicolor » et en lentilles « anamorphique » il y a 20 ans, il s’agit d’un procédé très dur à transférer correctement. Il y a donc du très bon comme hélas parfois du très mauvais mais bon... peut être aussi faut-il avoir l’œil ? Dans l’ensemble, le transfert est excellent et on se refait une toile avec « Rocketeer » car il est vrai l’image n’a jamais été aussi belle surtout en HD . 4/5
Le son : Ne le comparez bien évidemment pas à « IRON MAN » qui d’un coup de poing le jette dans la section « reliques ». Je plaisante mais la copie transférée ici provient de la copie 70mm d’époque 6 pistes et elle se défend très bien pour son âge. Les basses ne sont pas au rendez-vous, les effets directionnels sont présents comme il faut mais devinez ce qui sort le film de sa torpeur sonore et le fait exploser ?... La bande son de James Horner, découpée sur 6 canaux et c’est formidables ! Croyez moi elle remonte bel et bien le film. 3,5/5
Bonus : Les bonus répondent aux quasis abonnés absents sauf pour une bande annonce 4/3 standard définition.

Marc Sessego / Andrée Cormier



Retour au sommaire