SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Histoires secrètes de Sherlock Holmes



"Histoires secrètes de Sherlock Holmes "
de
René Reouven

Editeur :
Gallimard (Folio)
 

"Histoires secrètes de Sherlock Holmes "
de René Reouven



- Son nom commençait par un M...comme celui de mes adversaires les plus dangereux, Mathews, Moran, Moriarty..
- Mycroft..., murmurai-je.
Holmes ne parut guère apprécier cette forme d’humour.

Le Docteur Watson, éminent biographe du plus grand des détectives, nous a relaté bien des enquêtes de Sherlock Holmes. Mais le plus important ne réside-t-il pas dans celles qui n’ont pas été relatées ?
Certaines ont été brièvement mentionnées. Ainsi Watson évoque dans "l’affaire du pince-nez en or" un mystérieux palimpseste. Pourquoi avoir dissimulé à ses fidèles lecteurs du Strand Magazine cette singulière affaire ? Il ressort que le monde n’était pas encore prêt à recevoir de telles révélations. Mais René Reouven s’est avisé que les lecteurs modernes méritaient quelques éclaircissements.
De même d’autres enquêtes encore plus sensibles n’ont jamais été mentionnées. Enfin il résulte que Sherlock Holmes menait en solitaire des investigations qu’il n’a jamais révélées à son ami.
Ainsi Watson a toujours cru qu’après son duel avec Moriarty aux chutes de Reichenbach Holmes avait pris l’identité de l’explorateur norvégien Sigerson pour parcourir le monde. Peut-on croire que Sherlock Holmes aurait renoncé à ses activités de détectives ? En réalité il demeurait de l’autre côté de la Manche chez ses cousins français où il traquait les anarchistes, activité qui lui valurent de recevoir la croix de Chevalier de la Légion d’Honneur (1)
Il convient de préciser qu’outre ces trublions politiques la route d’Holmes croise bien souvent celle de redoutables adversaires issus de la nation traditionnellement adversaire de la perfide Albion. Outre un génie dont le nom commence lui aussi par un M...et qui se révèle plus redoutable que Moriarty, survient un adversaire inattendu, diaboliquement intelligent et appartenant lui aussi à la famille du peintre Horace Vernet.
Un autre thème de ces aventures apocryphes concerne les animaux brièvement évoqués par Watson : le cormoran, le rat géant de Sumatra, le ver inconnu d’Isadorta Persano et la sangsue pourpre. Leur rôle est ici développé de même que sont expliqués les liens entre la bête du Gévaudan et le chien des Baskerville.
Ces "enquêtes animalières" donnent l’occasion à Holmes de travailler de concert avec l’aventureux Joseph Conrad, un célèbre marin mangeur d’épinard et l’irrascible professeur Challenger (dont les exploits furent relatés par Conan Doyle).
De même Watson enquête aux côtés de l’écrivain Israël Zangwill sur une délicate affaire. En effet lorsqu’un cardinal intégriste est découvert trépassé dans une synagogue cela peut amener un renouveau de l’antisémitisme. Signalons que les faits se déroulent à l’époque de l’affaire Dreyfuss. Ceci permet à Holmes de jeter un regard critique sur le travail de son rival Bertillon.
Les zones d’ombre de certains évènements historiques sont éclairées avec sagacité comme la bataille navale du Jutland (1916) . Et tandis que la mort suspecte de Gérard de Nerval est élucidée par la très sagace madame Hudson, Holmes et Watson se penchent sur l’identité du véritable auteur des pièces de Shakespeare. Ceci nous éclaire sur les talents littéraires et homicides de Watson...Nous parlons bien entendu du poète Thomas Watson (1557-1592).
Ces enquêtes historiques devaient logiquement entraîner les deux locataires du 221 Bis de Baker Street à utiliser une machine à voyager dans le temps. L’union sacrée de deux écrivains de l’Angleterre Victorienne Arthur Conan Doyle et H.G. Wells permet une enquête en 1834 aux côtés de Vidocq sur l’énigme de "La lettre volée". En effet lorsqu’il relata l’enquête du Chevalier Dupin Edgar Allan Poe laissa dans l’ombre la nature du secret qui pouvait déboucher sur un scandale politique. Watson envisage aussitôt une affaire d’adultère.
- Qu’est-ce qui a pu vous mettre une idée pareille en tête, mon cher Watson ?
- Mais nous sommes en France !
Après avoir résolu l’énigme d’une grande complexité les deux enquêteurs spatio-temporels repartent dans le temps pour 1849 afin d’élucider les circonstances de la mort d’Edgar Allan Poe (Watson a aussitôt trouvé le suspect idéal : Charles Dickens !)
Quels que soient les moyens employés on remarquera que Doyle n’a jamais envoyé son héros affronter Jack l’Éventreur (2). Cette anomalie est peu à peu levée par Alfred Wood ancien médecin militaire qui servit de modèle au Docteur Watson. On découvrira que cette enquête concernant les sérial-killers des deux côtés de l’Atlantique est également liée à un autre écrivain : "en 1886, Stevenson, invinte Hyde, et 1888 secrète Jack l’éventreur".
Si la nouvelle "Le drame ténébreux qui se déroula entre les frères Atkinson de Trincomalee" présente une énigme vraiment élémentaire les autres textes présentent une grande érudition jointe à une intéressante spéculation.
En arrière-plan on trouve une critique (menée par Holmes) des incohérences de l’oeuvre de Poe. Par contre les anomalies résidant dans les écrits de Conan Doyle ne sont pas dénoncées. Au lieu de cela elles sont discrètement mise en évidence. Le grand créateur de Sherlock Holmes est considéré avec respect. Après tout le millier de pages qui sont consacrées à son oeuvre dans cet ouvrage prouve qu’il demeure un des piliers de la littérature policière. Les vides et imperfections résidant dans les aventures de Sherlock Holmes permettent à d’autres auteurs de spéculer et d’établir de nouvelles chroniques.

(1) Totalement authentique, cf. ’Le Pince-nez en or’
(2) cf. "Les Grandes profondeurs" de René Reouven & "Duel en enfer" de Bob Garcia

Damien Dhondt

Auteur : René Reouven, Préface : Jacques Baudou _ Histoires secrètes de Sherlock Holmes (recueil incluant "L’assassin du boulevard", "Le bestiaire de Sherlock Holmes", "Les passe-temps de Sherlock Holmes", "Le drame ténébreux qui se déroula entre les frères Atkinson de Tincomalee", "Histioires secrètes de 1887", "Elémentaire, mon cher Holmes", "Le détective volé", "La plus grande machination du siècle" _ Edition Gallimard, Collection Folio _ janvier 2010 _ Réédition, poche, 1132 pages _ 10,50 euros






Retour au sommaire