SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Kurenai 2

"Kurenai 2 " de Kideaki Koyasu, & Yamato Yamamoto


- Je cherche le gueux, vous savez où il est ?
- Qui ça ?
- Un garçon maigrichon, l’air empoté, avec une tête d’incapable.
- Ah, tu veux parler de Shinkurô !

Dans la grande tradition des "harem-manga" un malheureux adolescent masculin doit fréquenter ou cohabiter avec de nombreuses créatures féminines.
Pour Shinkurô Kurenai ayant choisi comme job d’appoint la fonction de "médiateur" son travail de la journée débute par un entretien avec Ginko la lycéenne/informatrice/hacker. Celle-ci fait appel à ses sentiments nostalgiques. Leur ancien orphelinat est en effet menacé par une entreprise immobilière. Bien entendu Shinkurô ne peut qu’accepter. Parfait, il ne reste plus à Ginko qu’à préciser certains détails. La société immobilière est en fait contrôlée par des Yakusas, d’ailleurs voici la liste de leur armement ainsi que celle de leurs délits passés.
Bon, il est temps de présenter Tamaki Mutô une jeune étudiante qui entre deux gueules de bois démontre son caractère serviable en informant ses amies que Shinkurô est indisponible (le docteur est en train d’extraire les balles de son corps).
Ses désagréments ne doivent pas empêcher Shinkurô de servir de garde du corps à Murasaki Kuhôin, petite-fille riche et arrogante manifestant son autorité du haut de ses sept ans.
La cohabitation risque fort d’être problématique avec Yono Hôzuki. Cette jeune professeur d’art martiaux de Shinkurô est à la fois ravissante et terrifiante. Tandis que la famille de Kuhoin fait partie des trois familles de l’endroit ( ceux qui dirigent officiellement le Japon), les Hôzuki sont membres des treize familles de l’envers (ainsi les Hôzuki sont une famille d’assassin).
Les arts martiaux appartenant au domaine du surnaturel rejoignent un contexte politico-économique décalé. Ces subtiles modifications du réel ont pour but de placer le malheureux héros masculin dans une situation doublement critique ( la perversité des mangakas se révèle redoutable).

Damien Dhondt

Scénario : Hideaki Koyasu & Daisuke Furuya, d’après le roman original de Kentaro Katayama, Dessin:Yamato Yamamoto _ Kure-nai tome 2 _ Traduction : Sylvain Chollet & Josselin Moneyron, Lettrage : Hinoko _ Edition : Kaze manga _ octobre 2010 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 207 pages dont 1 page couleur _ 6,50 euros



Retour au sommaire