SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Drakka 1 : Le Sang du vioque

"Drakka 1 : Le Sang du vioque " de Brremaud & De Felici


- Je vais faire de toi le plus grand des vampires.

Bienvenue dans le futur proche. Mais rien ne change vraiment. On trouve toujours des chefs de la maffia. L’un d’eux sur le point de trépasser confie à son fils adoré (surnommé "la Hyène") deux nouvelles.
D’abord la bonne : il lèguera tous ses biens malhonnêtement acquis à son cher fils. La mauvaise : il a en fait deux rejetons. Outre le légitime qui apprend assez peu sereinement cette fâcheuse nouvelle et celui qui ignore tout de son ascendance paternelle.
Comme deux héritiers c’est un de trop, il suffit de les armer tous les deux et d’obtenir un survivant.
Ceci explique pourquoi "La Hyène" se rend en Europe de l’Est pour rencontrer son cher frère avec armes high-tech et bagages (des créatures synthétiques parfaitement aptes au combat).
De son côté le fils caché bénéficie de sa connaissance des ruines de sa ville natale parcourues par les bandes armées et les retombées nucléaires. Il profite également du soutien des amis de sa mère. Car si son paternel est un tueur compétent qui est tombé sous le charme d’une femme exceptionnelle il convient de préciser qu’en ce qui concerne le domaine spécifique du meurtre il n’est qu’un amateur par rapport à la dame de ses pensées : Cette dernière bénéficie d’une grande expérience de la traque nocturne, de plus elle a toujours été assoiffée de sang...et allergique au soleil. Bref, ça va saigner.
Le statut d’hybride (1) des créatures de la nuit permet d’altérer les codes habituels. L’effet est accentué par l’humour noir ( les flash-balls tirant des projectiles explosifs s’opposent aux coups de pied bien placés à un endroit que je nommerai pas) et par le style transalpin du dessinateur où le grotesque devient démesuré.

(1) "Blade" & Le "Diurne" de Corbeyran & Tiho

Damien Dhondt

Scénario : Frédéric Brrémaud, Dessin : Lorenzo De Felici _ Drakka, tome 1 : Le Sang du vioque _ Edition Ankama, Collection : Kraken _ juin 2011 _ Inédit, grand format, 80 pages couleurs _ 14,90 euros



Retour au sommaire