SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Josey Wales hors la loi (The Outlaw Josey Wales) - Edition Blu-ray (France)
"Josey Wales hors la loi (The Outlaw Josey Wales) - Edition Blu-ray (France)"
de Clint Eastwood
 


Avec Clint Eastwood, John Vernon, Sondra Locke, Chief Dan George, Bill McKinney
Warner Home Vidéo

Attention : Collector ! Hé oui, ce n’est pas marqué noir sur blanc sur la jaquette, mais pourtant, pour son transfert Blu-ray, le second western réalisé par Clint Eastwood il y a trente-cinq ans (déjà, bel anniversaire en plus !), bénéficie aujourd’hui d’une édition qu’on peut qualifier de Collector. Mais avant de le disséquer pour le confirmer, petit résumé du film...
A l’aube de la fin de la guerre de Sécession, Josey Wales voit un groupe de militaires nordistes massacrer sa famille. Leur chef, Terrill, donne un coup de sabre à Wales et le laisse pour mort. A son réveil, ce dernier enterre les siens, reprend des armes qu’il avait rangées depuis des années, et rejoint un groupe de sudistes voulant, comme lui, se venger de Terrill. Quand la fin de la guerre est annoncée, ces derniers acceptent la reddition sauf Josey Wales qui assistera alors à l’exécution de ses frères d’armes. Devenu aux yeux des nordistes un hors-la-loi qu’il faut à tout prix éliminer, Josey va poursuivre inlassablement sa traque, tuant tous ceux qui se trouvent sur son chemin pour l’arrêter. En même temps, sa route croisera celle d’un vieux chef indien, d’une famille de pionniers, et d’une squaw, qui l’aideront aussi à retrouver une humanité perdue, et à reconstruire une sorte de famille...
Revoir « Josey Wales hors-la-loi » aujourd’hui, c’est redécouvrir un film magnifique pour finir par le consacrer comme un chef-d’œuvre du genre. Car les westerns réussis, au final, ne sont pas si légion que ça. Ici, Eastwood trouve en écho d’un roman à la base du scénario, des éléments récurrents à une grande partie des œuvres de sa filmographie. L’individu face à un système auquel il ne peut pas s’intégrer, sa rébellion, et un long chemin pour finir par retrouver un sens à sa vie. Il serait dommage de ne voir en ce western qu’une croisade vengeresse. Car même si tout commence par cela et continue jusqu’au châtiment vis-à-vis d’un pur psychopathe tel que Terrill, « Josey Wales hors-la-loi » est aussi et surtout ce portrait d’un pur héros américain solitaire qui se reconstruit avec ce qui constitue l’histoire de son pays. A savoir que les Etats-Unis, tous jeunes qu’ils sont, n’ont que peu d’histoire, et qu’il leur a fallu longtemps pour Y intégrer les Indiens. Et Eastwood de signer un western humaniste, intelligent, tout en étant aussi sauvage et violent (quand Wales dégaine, ça charcle !). A l’époque, le pari d’un western était risqué, et Eastwood qui venait de se fâcher avec Universal suite à la sortie de « La sanction », alla voir Warner Bros. avec ce projet. Le studio produisait les « Dirty Harry », et on peut considérer que « Josey Wales hors-la-loi » constitue le premier film de la vraie collaboration entre la major et l’acteur-réalisateur-producteur. Le résultat fut en plus un très beau succès commercial, et le revoir aujourd’hui s’avère surprenant puisque le film ne cesse de se bonifier et de grandir avec le temps. Mise en scène parfaite, réalisation en osmose, le tout sur un scénario formidable (écrit par Philip Kaufman, qui commença à le diriger avant d’être débarqué par Eastwood himself, suite à des « divergences artistiques »...), « Josey Wales hors-la-loi » peut aujourd’hui être considérer comme un chef-d’œuvre, tant dans le genre que dans la carrière d’Eastwood. Et le voici qui déboule donc en Blu-ray, comme ça, là, au milieu d’une moisson d’autres à prix très compétitifs, sans rien de flagrant pour le différencier. Pourtant, il méritait largement plus. Car quand un grand éditeur sort ses produits de catalogue en Blu-ray, on a droit au pire comme au meilleur. Dans le cas des Eastwood, par exemple « Pale rider » n’est pas franchement une référence. Or ici, l’image est simplement magnifique, ne serait-ce que le début du film, avec la photo de Bruce Surtees (un de ses fidèles), où on découvre Wales en fermier dans une lumière automnale, on frôle la perfection (le film a trente-cinq ans, hein, n’oublions pas...). Là, oui, c’est du très beau boulot de transfert en Blu-ray. Déjà un excellent point. Ensuite, en bonus, si on laisse de côté le commentaire audio de Richard Shickel, biographe « officiel » de l’acteur, on a droit déjà à un making-of d’époque (où on découvre Eastwood déjà maître de ses choix, même couché par terre), un documentaire réalisé lors d’une précédente édition DVD avec interviews de certains des acteurs de l’époque revenant sur le tournage et leurs relations et points de vue sur Eastwood, mais surtout, on a droit à un excellent documentaire réalisé pour ce Blu-ray, « L’Ouest de Clint Eastwood », avec des interventions de James Mangold (qui a signé l’excellent remake de « 3h10 pour Yuma »), Kevin Costner, Frank Darabont (tout heureux d’avoir trouvé un parallèle avecle cinéma de Frank Capra !), etc... C’est un magnifique hommage rendu au film, et à Clint Eastwood, qui reconnait considérer « Josey Wales hors-la-loi » comme un de ses meilleurs films. C’est peut-être pour cette raison que le studio à soigné cette édition Blu-ray, plus particulièrement au niveau de son transfert en HD, et en y rajoutant quelques bonus qui achèvent de faire de cette édition un vrai Collector.

Note film : 10/10
Blu-ray : copie magnifique, format d’origine 2.41, image 16/9ème - Bonus (vostf) : 10/10 : commentaire audio (en vo), bande-annonce originale - making-of d’époque - documentaire sur Eastwood en action - nouveau documentaire : « L’ouest de Clint Eastwood ».

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire