SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - TV -  True Blood - Saison 3

Article précédent :
Survol de quelques séries télé : Bit Lit, Super-héros et zombies

True Blood - Saison 3

Article suivant :
Dark Blue The Complete First Season - zone 1

Présentation Officielle

A la suite de l’enlèvement de Bill, Sookie se rend dans le Mississippi où elle est plongée dans un univers gouverné par d’ignobles loups-garous et un puissant roi vampire, Russell Edgington. Une fois là-bas, elle retrouve ses pouvoirs et comprend qu’elle doit se méfier de Bill.

Eric doit également se rendre sur le domaine du roi pour un règlement de comptes, Tara est submergée par la douleur, Jason tombe amoureux d’une femme mystérieuse, Lafayette n’échappe ni à l’amour ni aux démons, Jessica affine ses pouvoirs de vampire et Sam fait une découverte concernant sa famille biologique.

Tout cela mènera progressivement à la révélation de la série : la véritable identité de Sookie.

Avis de Valérie

Depuis la première saison, nous vous le disons. Si les personnages et les lieux sont inspirés de la série de Charlaine Harris (La Communauté du sud), de nombreux aménagements ont été faits pour tout d’abord coller à l’esprit sulfureux que souhaitait Alan Ball, mais également afin de condenser les aventures de Sookie, et permettre ainsi un cliff hanger à chaque fin d’épisode !

Cette troisième année en pleine Louisiane nous apporte un constat identique, mais qui ne nuit en rien à l’intérêt des épisodes, bien au contraire ! Peut-être d’une manière encore plus évidente, les personnages principaux s’éloignent de la psychologie que leur avait donnée l’auteur. L’ambiance est beaucoup plus lourde, chaude, chargée de violence, de meurtres, de sexe et de terreur.

Sam Merlotte est la plus grosse surprise tant l’évolution de son caractère l’emmène bien loin de ce que nous connaissions. Il retrouve sa mère qui l’avait abandonné à 16 ans et se découvre un père (indigne !) et un frère cadet qu’il a bien du mal à cerner. On en apprendra aussi beaucoup plus concernant son passé, et il est maintenant difficile d’imaginer comment il va continuer d’évoluer.

Par contre, on peut regretter que les scénarios s’autorisent à décrire un sud profond crasseux, bourré d’unions congénitales (un personnage doit épouser son cousin qui est aussi son demi-frère !) et illettré, frôlant lourdement le cliché (on s’imagine quelque fois que le récit dérape vers Massacre à la tronçonneuse ou Délivrance, ou une tribune du PSG bourrée de banderoles injurieuses !), voire l’insulte.

Il y a bien sûr un fond de vérité. Cet État est pauvre, que l’on soit noir ou blanc, et l’illettrisme de la Louisiane ou du Mississippi est dans la fourchette haute. On suppose que le but est d’insister sur cette ambiance poisseuse, mais tout de même, ce n’était pas voulu par Charlaine Harris qui aime tendrement le Sud, et trop de mecs se baladant en slip dégoutant tuent l’idée suggérée d’extrême dénuement.

Les nouveaux venus sont particulièrement bien choisis. Que ce soit le loup-garou de près de 2 mètres Alcide (magnifique Joe Manganiello), Crystal de Hot Shot, ou parmi les personnages inventés comme l’aide-soignant Jesus qui cache de nombreux secrets... il n’y a aucune fausse note ! Ah, si, juste un bémol concernant le monde des faes... Il faut avouer qu’il était difficile de les représenter, puisque leur apparences est au dessus de toutes comparaisons humaines. Même le personnage de Claudine est loin d’être aussi sympa et marrant que celui romancé !

Du côté des méchants, Russell Edgington (interprété par l’excellentissime Denis O’Hare) est la révélation de cette saison et transforme son rôle plutôt effacé dans les livres en l’attraction principale du programme. Un autre vampire Franklin Mott est également parfaitement interprété par James Frain dont le personnage oscille entre psychopathe et fou d’amour d’une de nos héroïnes ! La reine Sophie Anne est parfaitement incarnée par Rachel Evan Wood. A la fois sa beauté et sa présence font penser que personne d’autres qu’elle pouvait aussi bien la représenter.

Par contre, les sous-titres sont souvent à côté de la plaque et outre qu’on soupçonne le traducteur de ne pas connaître l’environnement de True Blood, on se dit que quelques fois il est soit mauvais soit trop premier degré pour comprendre certains jeux de mot !

C’est une très bonne saison qui ne décevra pas les fans de la série. Ceux de Charlaine Harris seront heureux de retrouver leurs personnages fétiches, même s’il ne sont pas identiques à leur attente.

Fiche Technique

Avec Anna Paquin, Stephen Moyer, Sam Trammell, Alexander Skarsgård, Joe Manganiello, Kristin Bauer Van Straten, Denis O ‘Hare, etc.

Langue : français et anglais

Sous-titres : français, bulgare, danois, finnois, grec, hébreu, néerlandais, norvégien, portugais, suédois, turc

Région : 2

Disques : 5

Studio : Warner Bros.

Sortie : 1 juin 2011

Durée : 624 minutes

Bonus : Anatomie d’une scène, mini-épisodes, Post Mortem, Snoop Dogg chante pour Sookie, six commentaires audio




Retour au sommaire des infos TV

S'inscrire à infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com