SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le temps des primaires

"Le temps des primaires" de Lionel de Roz & Raffaël

Quand on pense que certains producteurs tuerait pour un tel timing. Cette BD est sortie le 5 mai... Le 14 mai, Dominique Strauss-Kahn était arrêté pour agressions sexuelles. Les auteurs visaient l’actualité française, ils sont tombés sur l’événement de l’année ayant un retentissement à l’international. Chapeau bas !

Les Socialos : tome 1

Présentation de l’éditeur

Il y a trente ans, le crâne chauve de François Mitterrand apparaissait sur les télés des Français...

Tonton est ensuite resté quatorze ans président de la République, et il est mort. Mais depuis les marges du temps, Tonton veille sur les socialistes. Tonton les regarde se bagarrer, comploter, trahir, revenir, hésiter, ouvrir et fermer le frigidaire.

Tonton regarde les éléphants roses se livrer à des jeux primaires auxquels personne ne comprend rien... Pour la première fois, sous la plume du mystérieux Lionel de Roz, et grâce aux dessins de Bloop, Tonton se livre à nous et nous raconte... les Socialos. ‘Béciles !

Avis de Valérie

D’une manière opportune par rapport au calendrier électoral, les éditions Fetjaine sortent une série de BD sur les locataires de la rue de Solférino, Les Socialos. Le premier tome est consacrés aux primaires, soit le vote des adhérents du parti socialiste afin de désigner leur candidat à l’élection présidentielle.

Le dessin est suffisamment ressemblant pour que l’on reconnaisse facilement la plupart des personnages politiques représentés. Ils sont légèrement déformés, mais sans être caricatural. Le ton, lui, est ironique, pas sarcastique ou cynique, et c’est même avec une visible tendresse que certains sont présentés.

Par contre, les auteurs ne ratent aucun de leur travers et chacun en prend pour son grade. C’est comme cela qu’on reconnaît Ségolène et son obsession pour elle-même au détriment de la victoire, la hauteur de Fabius, les tics de langage de Jack Lang et son incapacité à se connecter à la réalité, le tout jeune Montebourg, Anne Sinclair dont l’écho répond "Nique, nique" lorsqu’elle appelle son mari, Martine et sa hargne envers Ségogo...

Évidemment, ce qui frappe le plus c’est la description de DSK constamment en rut, aveuglé par ses hormones, ayant Anne Sinclair aux trousses et lui hurlant qu’il l’aime comme au premier jour !

Il nous es présenté en perpétuelle crise maniaque, ne pensant qu’à son plaisir et oubliant femme, enfants et politique dès que sa girouette interne lui indique une gazelle. Le portrait correspond tant avec ce qui nous a été présenté suite à son arrestation, que même ses partisans pourront reconnaître qu’il ne s’agit pas d’un problème de lourdeur dans les approches mais bien un souci l’empêchant souvent de garder la tête froide !

Doit-on déduire que le reste de ce qui nous a été présenté est à peine une caricature et ressemble de beaucoup à la réalité ? On peut le penser puisque les petites phrases prononcées au cours de la décennie par les présidentiables sont indiquées en fin d’ouvrage avec les dates, car ils sont repris durant les aventures de nos joyeux lurons.

Il manque juste un peu de mordant, de piquant, pour en faire une réelle farce (dans le sens noble du terme) et pourquoi pas un peu de parité en présentant la droite ou le centre ! Une chose est sûre, c’est à ne pas rater !

Fiche Technique

Format : album
Pages : 46
Editeur : Fetjaine
Soirtie : 19 mai 2011
Prix : 9,90 €



Retour au sommaire