SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Freakangels 1

"Freakangels 1 " de Warren Ellis & Paul Duffield


Il y a 23 ans, en Angleterre, douze enfants étranges naquirent exactement au même moment.
Il y a 6 ans ce fut la fin du monde
Voici ce qui s’est passé ensuite...

Dans Londres en partie innondée une jeune fille armée d’un fusil recherche celui qui a tué ses frères, le dénommé Mark Fox. Elle trouve quelqu’un qui lui ressemble beaucoup. En fait une douzaine de personnes de 23 ans veillent sur le quartier de Whitechapel. Bien que n’étant pas de la même famille ils se ressemblent tous. Ils ont en commun leurs yeux violets et leur peau pale ( y compris une jeune femme noire).
Ce comic repose sur un postulat. Que se serait-il passé si les coucous de Midwich avaient survéçu ? Rappelons que le roman de John Wyndham "The Midwich Cuckoos" ("Le Village des damnés") a été adapté deux fois au cinéma (1).
Les enfants aux pouvoirs psychiques ont grandi. Certains oeuvrent pour la communauté en utilisant le peu de technologie disponible ou en récupérant des objets dans les ruines. D’autres parcourent le ciel dans un hélicoptère à vapeur ou bien se sont constitué un harem des deux sexes. Plus grave Arkady a expliqué à trois personnes quand et comment elles allaient mourir et avec les détails. Quant au dénommé Luc il assume pleinement son statut de clochard ivre en se lançant dans une conférence sur le temps. Il est vrai que depuis le grand crash il existe 3 minutes de décalage entre Londres et Suffolk.
Nous ayant habitué aux catastrophes résultant des décisions individuelles Warren Ellis récidive, mais cette fois il utilise l’idée de base d’un classique de la science-fiction anglaise. L’oeuvre de John Wyndham présentant régulièrement la ville de Londres en ruine rien d’étonnant à ce qu’elle serve de lieu d’action. Ces héros évoluent en une unité de lieu et de temps, car le rythme lent peut suggérer une situation bloquée ou bien l’arrivée imminente d’une nouvelle catastrophe.

(1) par Wolf Willa (1960) et John Carpenter (1995)

Damien Dhondt

Scénario : Warren Ellis, Dessin : Paul Duffield _ Freakangels, tome 1 _ LeLombard _ juin 2010 _ Inédit, moyen format, 148 pages couleurs _ 14,95 euros



Retour au sommaire