SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Les Héritiers d’Orphée 1 & 2

"Les Héritiers d’Orphée 1 & 2 " de Aubert & Molinari


- Ainsi, tel Orphée parti, pour arracher sa belle Eurydice aux enfers, vous allez vous enfoncer dans les entrailles de la Terre !

2 novembre 1944 : piloté par le colonel Von Ruckstal de la Luftwaffe un Focke-Wulf FW 200 Condor décolle pour une mission spéciale devant l’amener au coeur du Népal.
Mais en Ecosse s’élance un DC3 pour une mission similaire. Les services secrets alliés ayant eu vent de cette mystérieuse mission ont décidé de la contrer.
Dirigée par le commandant Jean Martel des Forces Françaises Libres ( et ancien adversaire de Von Ruckstal durant la guerre 14-18) l’expédition des alliés a eu vent des projets allemands consistant à découvrir un vaste monde souterrain sous l’Himalaya.
Le mysticisme ésotérique de l’Allemagne nazie sert de base à cette historique et la course-poursuite aérienne se poursuit dans les entrailles de la Terre où les adversaires découvrent un sixième continent souterrain habité.
Outre l’hostilité entre Von Ruckstal anti-nazi notoire et ses passagers SS on assiste du côté de ses poursuivants à une animosité entre le copilote anglais et un commando américain, l’un veillant à ce que les Népalais ne soient pas considérés comme des Indiens, tandis que l’autre déplore que les sherpas ne connaissent pas les personnages de Walt Disney.
Si les dessins de Molinari sont efficaces on constate des anomalies sur le plan du scénario. Ainsi le DC3 désarmé traque le Condor ( équipé d’un canon de 20 mm et de 6 mitrailleuses) et en ne demandant pas l’escorte des Spitfires basés à Katmandu. Heureusement l’avion allemand était au sol lorsqu’il fut découvert. Plus loin on constate un problème de découpage. Il existe un vide narratif entre les pages 38 et 39. Par la suite les hommes de la surface découvriront un monde si vaste qu’ils n’apercevront plus les parois de la caverne. Un ciel se révèle et la nuit apparaissent des étoiles (?!). La possibilité d’un voyage temporel ou vers un monde parallèle apparaît. Mais aucun des protagonistes ne l’évoque ni ne s’étonne de la présence d’étoiles sous terre.
Décevante sur le plan scénaristique cette série est restée inachevée après deux tomes. Néanmoins elle a permis au regretté Félix Molinari de pénétrer dans le monde de la BD grand format.

Damien Dhondt

Scénario : Philippe Aubert, Dessins : Félix Molinari : Couleurs : Alain Sirvent _ Les Héritiers d’Orphée, tome 1 : Le Vol du Condor (juin 1992), tome 2 : Les Héritiers d’Orphée (mars 1993) _ Edition Soleil _ Inédit, grand format, 48 pages couleurs



Retour au sommaire