SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Bullet points (Trajectoires en vol)

"Bullet points (Trajectoires en vol)" de Michael Straczynski & Tommy Lee Edwards


- Même si le monde dont on a hérité n’est pas celui qu’on pensait avoir mérité. Nous continuons.

Les coups de feu se sont produits 24 heures avant ce qui avait prévu par le destin : 24 heures avant que le professeur Abraham Erskine injecte le produit du "super-soldat" dans le corps du premier cobaye La fusillade a empêché la naissance de Captain America. Pour conserver le secret Erskine n’avait laissé aucune note. Aussi après son assassinat le projet Renaissance a t’il été abandonné. À la place l’armée US a activé le projet Iron Man : une armure de combat assurant à un fantassin une protection, une force supérieure et un armement efficace pour le conflit qui s’annonce. Cependant la place exiguë à l’intérieur de l’armure interdit qu’elle soit portée par un homme de stature normale. Or le frèle Steve Rogers est toujours volontaire pour servir son pays.
Les décennies passent. Le professeur Red Richards se concentre sur le projet Iron Man, améliorant sans cesse l’armure pour que le colonel Steve Rogers relié à elle reste en vie. Mais ce faisant il prend du retard sur son projet d’études des radiations spatiales. Le secret est dévoilé, ce qui permet un sabotage de la fusée devant l’amener dans l’espace. Seul rescapé, après avoir perdu ses amis et un oeil, il intègre une nouvelle organisation antiterroriste le S.H.I.E.L.D.
Mais là où un militaire de carrière aurait recruté des baroudeurs le nouveau directeur du Shield embauche principalement des scientifiques dont le docteur Stephen Strange, le célèbre industriel Tony Stark et le physicien Bruce Banner.
Cependant le S.H.I.E.L.D. n’existait pas encore lorsque fut testé le prototype de la bombe Gamma et qu’un adolescent arpentait le site d’essai, son nom.... Peter Parker.
Cet orphelin avait été confié à sa tante qui l’éleva seule. En effet la fusillade qui causa la mort du professeur Erskine eut également une victime collatérale : un jeune policier militaire nommé Benjamin Parker. Privé de figure paternelle rien d’étonnant à ce qu’un jeune homme perturbé vole une jeep et que le destin le mène au pire endroit possible. S’il se retrouve avec un super-pouvoir dévastateur il ne peut le gérer ou envisager d’implications morales, car personne ne lui a enseigné qu’à grands pouvoirs équivalaient de grandes responsabilités. Privé de garde-fou Hulk se déchaîne.
Dans la célèbre tradition des Wat if ( et si ?) de l’univers Marvel Straczynski établit une uchronie où Captain America et les 4 Fantastiques n’existent pas et où les identités de Hulk et de Spiderman ne sont pas incarnées par les mêmes personnes.
On voit apparaître un vétéran de la seconde guerre mondiale le colonel James Buchanan Barnes "Bucky", tandis qu’à New-York Jonah Jameson cherche désespérément un sujet d’article.
Mais en dehors du cadre terrestre les choses poursuivent leur cours et surgissant des profondeurs de l’espace le Sufer d’Argent guide son maître vers la Terre : Galactus le destructeur de mondes arrive et les Quatre Fantastiques ne peuvent répondre à la menace.
Après avoir perçu le potentiel de Red Richards en tant que leader dévoué à sa tâche alors qu’il est dépourvu de super-pouvoirs et de vie familiale, le créateur de Babylon 5 introduit la menace ultime. Alors que toutes les forces disponibles en super-héros et super-vilains convergent vers leur cible dans une réaction désespérée il est difficile de ne pas songer à Independance Day. Mais loin du lyrisme patriotique le constat est tragiquement réaliste. On voit le Punisher agoniser seul dans une ruelle, tandis qu’Iron Man continue le combat tout en soutenant le docteur Fatalis.
Après avoir présenté les conséquences des balles qui atteignirent l’archiduc François Ferdinand, le Mahatma Gandhi, John Fitzgerald Kennedy et Martin Luther King ce comic nous présente les conséquences des quelques balles qui furent tirées en direction du professeur Erskine et bouleversèrent ainsi l’univers Marvel. En arrière-plan on remarque l’absence de Captain America ce symbole national de l’Amérique. Mais quelque soit le monde parallèle le Vietnam a eu lieu et les 58169 soldats américains qui y furent tués ont consommé plus de 500 millions de balles. D’où une interrogation : qu’elles furent les conséquences indirectes de tous ces tirs qu’ils atteignent ou non la cible visée ?

Damien Dhondt

Scénario : J. Michel Straczynski, Dessin & Couleurs : Tommy Lee Edwards _ Bullet Points _ Bullet Points épisodes 1 à 5 (janvier à mai 2007) _ Traduction : Françoise Effosse Roche _ Edition : Panini, collection : 100% Marvel _ juin 2008 _ Inédit, moyen format, 128 pages couleurs _ 12 euros



Retour au sommaire