SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Grandville ( Insecteur Lebrock de Scotland Yard)

"Grandville ( Insecteur Lebrock de Scotland Yard) " de Bryan Talbot


- Rien à déclarer ? Pas d’armes, de drogue, de littérature subversive, de whisky écossais ?

La République Socialiste de Grande-Bretagne est indépendante depuis 23 ans. Conquise il y a deux siècles par Napoléon elle n’est reliée au continent que par un pont et de nombreuses rancœurs. La dernière concerne le scandale de la Tour Robida (1). Elle fut détruite par des pirates de l’air ayant dirigé leur dirigeable sur ce chef-d’œuvres du génie technique français.
L’inspecteur Lebrock aux méthodes "holmesiennes" utilise le pont ferroviaire de la Manche pour se rendre à Grandville la capitale impériale pour enquêter sur le meurtre du diplomate Raymond Leigh-Loutre.
Précisons que ce monde est peuplé d’animaux anthropomorphes. La seule exception concerne des humains "pâtes à pain". Ces chimpanzés glabres ont évolué dans la ville d’Angoulème (!), mais n’ont pas accès aux droits civiques. C’est ainsi que Lebrock croisera une femme de chambre rappelant Bécassine, tandis qu’un groom évoque Spirou.
Lebrock est lui-même un Blaireau (2) enquêtant dans l’Empire de France établi par le Lion Napoléon.
Après un détour par les Folies Bergères Lebrock poursuivra son enquête en interrogeant Snowy Milou un aventurier ayant été sur la Lune et rendu accro à l’opium depuis un séjour au Lotus Bleu. Depuis il rêve d’un crabe aux pinces d’or et d’un certain capitaine Havoc.
Outre les allusions à l’univers de la bande-dessinée (3) on découvre un lien avec la politique française actuelle comme le leader de l’extrême droite nommé Jean-Marie Lapin.
Dans un autre registre on observe des liens avec l’histoire américaine comme les manifestations contre la guerre d’Indochine ( le Vietnam), le trucage des élections ( mister Bush), l’attentat du 11 septembre 2001 avec le point d’impact ( Ground Zéro) et la guerre pour le pétrole.
Synthèse réussie d’uchronie, de steampunk et de BD animalière cette histoire riche en allusions révèle une nouvelle facette de l’auteur des aventures de Luther Arkwright (4). Mais rappelons que dans "Au coeur de l’empire " il avait déjà prouvé son intérêt pour les massacres symboliques en provoquant l’assassinat simultané de Camilla de Windsor sur 23 mondes parallèles.

(1) d’après Albert Robida (1848-1926) l’auteur de science-fiction du XIX° siècle. L’univers décrit dans Grandville s’inspire de sa vision d’anticipation du XX° siècle
(2) un héros-blaireau n’est pas si inhabituel que ça. Rappelons que le blaireau du Labrador est connu outre-Atlantique sous le nom de Wolverine
(3) un dénommé Dupont est un limier pour CNN, tandis qu’on aperçoit une affiche d’Omaha ( l’héroïne du comic de Red Waller)
(4) édition Kymera

Damien Dhondt

Scénario, Dessin & Couleurs : Bryan Talbot _ Grandville (2009) _ Traduction : Philip Touboul, Lettrage : Martin Berbérian _ Edition : Milady, collection : Milady Graphics _ février 2010 _ Inédit, grand format, 128 pages couleurs _ 15 euros



Retour au sommaire