SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Library Wars 1



"Library Wars 1 "
de
Toshokan Senso

Editeur :
Glénat
 

"Library Wars 1 "
de Toshokan Senso




Si certains en arrivaient à de telles extrémités pour supprimer des livres, le Corps n’avait d’autre choix que l’option militaire.

Iku Kasahara vient d’intégrer le corps des bibliothécaires. Mais où allait-elle être affectée ? Le service des livres permet d’être en contact avec le public et de s’occuper des ouvrages. Le support logistique concerne des taches ingrates, mais néanmoins indispensables ( fournir le matériel de bibliothèque, livrer et entretenir l’armement). Finalement Iku intégrera les Forces de Défense chargées de protéger la bibliothèque contre les psychopathes, les activistes et les troupes de choc de la censure.
Après une formation rigoureuse impliquant la mémorisant des codes des étagères, le maniement des armes et le close- combat elle se retrouve prête à suivre les traces de son énigmatique mentor. Car la vocation d’Iku repose sur un évènement survenue dans son enfance. Alors qu’elle cherchait à sauver un conte pour enfant de la confiscation elle n’a du son salut qu’à l’intervention d’un mystérieux membre du corps des bibliothécaires.
Dès lors sa vocation était trouvée. Elle devait suivre les traces de son modèle et défendre les livres.
Dans cette uchronie se déroulant en l’an 2019 (an 31 de l’ère Seika selon le calendrier japonais alors que dans notre univers il s’agit de l’ère Heisei) la divergence s’est vraisemblablement produite en 1989 avec un attentat au gaz neurotoxique (au gaz sarin en 1995 dans notre réalité). C’est en l’an 1989 qu’a été instituée la "Loi d’Amélioration des médias" veillant à censurer les ouvrages portant atteinte à l’ordre et à la morale.
À première vue on pourrait penser se trouver dans un univers loufoque à la Brussolo où la logique absurde s’auto alimente. Mais peu à peu sont présentés des éléments du contexte qui peu à peu apparaît comme cohérent.
Un attentat terroriste permet de justifier la perte de certaines libertés dans une démocratie. Mais l’Agence d’Amélioration des Médias étant une institution gouvernementale il est vraisemblable qu’elle entre en conflit avec des autorités locales. Celles-ci ont permis la création de bibliothèques publiques où la censure ne peut s’appliquer. De plus les bibliothèques ont obtenu le droit de collecter librement des documents, permettant ainsi à des ouvrages d’échapper à la mise sous séquestre ou à la destruction.
Puis s’est produite la "tragédie d’Hino". L’attaque d’une bibliothèque par un groupe "non-identifié" lourdement armé a provoqué plusieurs morts parmi le personnel. Elle a surtout révélé la "neutralité" de la police qui n’était pas intervenu. Dès lors la mise en place d’une unité interne de défense pour protéger le public, le personnel et les livres s’explique tragiquement.
Si l’accent est mis sur le personnage de la jeune et naïve Iku il ne faut pas négliger la personnalité complexe de son sauveur. Si elle ne l’a pas identifié parmi le personnel de la bibliothèque, son chevalier-servant d’autrefois se souvient amèrement de cet épisode. Le jeune idéaliste qu’il était à découvert la face sombre du corps des Bibliothécaires. Car en s’affranchissant du règlement pour venir en aide à une enfant il s’est attiré les foudres des "administratifs". Depuis il a effectué son travail sans passion jusqu’à l’arrivée d’Iku, jeune et idéaliste comme lui jadis. La jeune femme lui rappelle ce qu’il a été et lui met en évidence ce qu’il est devenu. Et pour cela il ne l’apprécie guère.
Dans cet ouvrage (1) où chaque chapitre porte le titre d’un des articles de la Charte des Bibliothèques la cohérence et l’imperfection des politiques et des caractères se rejoignent.

(1) adapté en manga ( publié chez Glénat) et en dessin-animé

Damien Dhondt

Toshokan Senso _ Library Wars, tome 1 : Conflits _ Edition Glenat, collection roman _ octobre 2010 _ Inédit, grand format, 240 pages _ 14,99 euros






Retour au sommaire