SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Marvel 1602

"Marvel 1602" de Neil Gaiman, Andy Kubert & Richard Isanove

- Un navire rempli de monstres qui espèrent survivre dans un monde hostile. Un monde voué à disparaître. Mais l’univers nourrit les histoires. Aucune ne finit vraiment. En fait tout se perpétue.

Alors qu’en Espagne l’Inquisition se prépare à exécuter un ange, la reine Elisabeth d’Angleterre s’apprête à retourner auprès de son créateur, malgré les efforts de son médecin Stephen Strange.

Sir Nicolas Fury le maître espion de sa Majesté s’inquiète du futur règne de James d’Ecosse. Flanqué de son assistant Peter Parquash, il veille sur les intérêts du royaume. Aussi il a chargé Mathew Murdoch, le musicien aveugle, d’escorter le trésor des Templiers qui, venu de Jérusalem, traverse l’Europe. Or le convoi est menacé par le comte Otto von Fatalis "le Superbe".

Mais sur le sol britannique l’Ecole pour gentilhomme de maître Carlos Xavier est menacée par le changement de régime. Elle abrite en effet des monstres possédant des pouvoirs qui ne peuvent être que démoniaques pour James d’Ecosse et son conseiller maître David Banner.

C’est dans ce contexte que se présente à la cour d’Angleterre l’envoyée de la colonie Roanoke. Il s’agit de la jeune Virginia Dare (premier enfant né en Amérique de colons anglais), flanquée de Rojhaz son garde du corps indien, alors que le dérèglement climatique fait craindre une prochaine fin du monde.

Évidemment le lecteur sait que le monde n’a pas disparu en 1602. Mais l’apparition de super-pouvoirs trois siècles plus tôt que prévu brouille les cartes. Illustré par le fils de Joe Kubert ce récit de Neil Gaiman alliant indices, énigmes, révélations surprises, tragédie et humour nous présente les super-héros des années 60 dans un autre contexte. On remarquera que certains brillent par leur absence ce qui permet de spéculer sur ceux qui vont apparaître et d’avoir de belles surprises.

À première vue on aurait pu songer à un banal univers parallèle... Mais c’est Neil Gaiman qui officie au scénario et il apparaît que l’existence même de cette univers intemporel repose sur celui classique du Marvel Comics. Dans la lignée de "La Lettre volée" d’Edgar Poe le lien entre les deux univers avait était présenté depuis le début, parfaitement en évidence.

Damien Dhondt

Scénario : Neil Gaiman, Dessin : Andy Kubert & Scott Ditko, Peinture numérique : Richard Isanove, Couverture : Scott McKowen, Couleurs : Préface : Peter Sanderson _ Marvel 1602 _ Traduction : Laurence Belingard, Lettrage : Fabio Ciacci _ Edition : Panini, collection : Marvel DeLuxe _ octobre 2007 _ Inédit, moyen format, 264 pages couleurs _ 25 euros



Retour au sommaire