SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Le pic de Dante (Dante’s Peak) - Edition Blu-ray (France)
"Le pic de Dante (Dante’s Peak) - Edition Blu-ray (France)"
de Roger Donaldson
 


Avec Pierce Brosnan, Linda Hamilton, Charles Hallahan,
Universal Vidéo

Après le DVD pour la K7 vidéo, le Blu-ray permet de redécouvrir des films dans ce qui normalement devrait être des conditions optimales, quel que soit le film. Bon, ceci est évidemment une utopie, certains éditeurs ne revoyant jamais les copies de leurs films pour les remettre sur ce nouveau support vidéo. Mais parfois, on a d’excellentes surprises là où on en n’attendait pas... Et l’inverse aussi, malheureusement. En soi, « Le pic de Dante » n’est pas le chef-d’œuvre du siècle du film catastrophe, genre très limité dont les fleurons ne se bousculent pas au portillon, puisqu’on en connaît surtout trois : « La tour infernale », « Poséidon » (celui avec Gene Hackman, même si le remake est excellent) et « Airport ». Ensuite, on tombe dans le bon et dans la série Z. Très populaire dans les années 70, le genre s’est très vite tari pour ne revenir que de temps en temps, effets spéciaux digitaux obligent, pour ce qui au final n’est pas si mauvais que ça. Comme ce « Pic de Dante », scénarisé par Leslie Bohem (« Freddy 5 » de Stephen Hopkins, un des meilleurs de la saga, mais aussi « The horror show » alias « House 3 », mmouais, « Nowhere to run » avec Van Damme, deux chouettes petits films fort peu connus qui sont « Kid » avec C. Thomas Howell et « 20 bucks » avec Brendan Fraser et Elisabeth Shue) avant de signer un grand retour au film catastrophe avec l’excellent « Daylight » avec Stallone, suivi peu de temps après par ce « Pic de Dante ». Au demeurant, c’est un film très plaisant, du genre à se laisser voir à chaque fois qu’il passe à la télévision, et qui pour son passage en Blu-ray, bénéficie d’une très belle copie...
Brillant volcanologue, Harry Dalton est envoyé en mission dans la petite bourgade nord-américaine de Dante’s Peak où quelques infimes tremblements ont été enregistrés par les sismographes. Sur place, Dalton découvre que la bourgade est située au pied d’une énorme montagne, volcan endormi depuis des millénaires. Avec l’aide de la maire Rachel Wando, Harry procède à quelques tests, avant de découvrir un fort taux de concentration de soufre dans l’eau. Pourtant, malgré ses avertissements, tant son responsable que les notables locaux refusent de croire au pire. Jusqu’au moment où le volcan se réveille, explose et transforme la plus belle petite ville américaine de moins de vingt mille habitants en enfer terrestre...
Classique, très classique. Pourtant, même avec du vieux, « Le pic de Dante » réussit à faire du neuf certes conventionnel (personnages convenus et déjà vus, évolution du danger, péripéties diverses et variées, etc.) un spectacle définitivement accrocheur (et je dis ça au bout de la troisième ou quatrième vision du film, de sa découverte au cinéma que suivit la VHS, puis le DVD et maintenant le Blu-ray !). Pierce Brosnan est excellent, juste ce qu’il faut de réaliste et de héros malgré lui aux réactions fort logiques et sensées qui sauveront des vies, les effets spéciaux sont parfois véritablement spectaculaires, et là où on pouvait craindre que l’insert du volcan ne passerait pas le cap du Blu-ray, il n’en est rien, ça passe nickel-chrome ! Leslie Bohem livre un scénario qui tient parfaitement bien la route, certes moins original que celui de « Daylight » mais où les deux savent construire un véritable suspense et une réelle progression dramatique, inspirée en ce qui concerne « Le pic de Dante » par l’éruption du Mont St Helen dans l’état de Washington, le volcan qui pour tout le monde ne se réveillerait jamais (surtout aux USA, ça ne devait jamais arriver ces choses-là !). Les clichés cohabitent avec certaines séquences impressionnantes, ne serait-ce que le prologue, incroyable, où on voit Brosnan tentant d’échapper avec sa femme à une pluie de cendres et de pierres en fusion en Amérique centrale. Par la suite, le film ménage quand même plusieurs autres très bonnes séquences avant de s’achever sur une fin à priori perdue d’avance avant l’ultime sauvetage, rappelant le final de « Daylight » (qui lui devait vraiment initialement mal finir pour Stallone). Et quid du Blu-ray ? Un léger fourmillement sur deux-trois arrière-plans de paysages mais à part ça, une image simplement magnifique, servant admirablement la beauté sauvage des décors naturels (auxquels furent rajoutés des plans de volcan venus du Mont St Helen !), et qui révèle en plus au niveau des détails les tâches de rousseur parsemées sur le visage de Brosnan ! Parallèlement à cette qualité technique, le Blu-ray par contre ne propose strictement aucun bonus. D’où son prix modeste (15 Euros) qui se révèle donc attractif pour tout amateur de bon film « catastrophe », ce qu’est ce « Pic de Dante », certes pas du niveau d’un des ténors cités plus haut mais autrement plus réussi qu’un « Fusion » par exemple, et qui en plus veut le revoir (et le garder) en version vidéo ultime, la haute-définition modèle Blu-ray. Et de toutes façons, c’est un film qui se regardera encore quelques fois au fil des années, c’est quasi certain...

Note film : 7/10
Blu-ray : copie excellente, format d’origine 2.35, image 16/9ème - Bonus : 0/10 : nada de chez nada !
St. THIELLEMENT



Retour au sommaire