SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  D-Tox, compte à rebours mortel (D-Tox) - Edition Blu-ray (France)
"D-Tox, compte à rebours mortel (D-Tox) - Edition Blu-ray (France) "
de Jim Gillepsie
 


Avec Sylvester Stallone, Robert Patrick, Charles S. Dutton, Tom Berenger, Dina Meyer, Kris Kristofferson, Polly Walker, Jeffrey Wright, Stephen Lang
Universal Vidéo

La carrière de Sylvester Stallone est impressionnante. Et aujourd’hui, avec la sortie de « The Expendables » qui cartonne (le plus gros score d’un Stallone depuis « Rambo 2 » !), certains de ses films ressortent logiquement via le support Blu-ray et parmi eux, certains de ses films dont la carrière constitue un véritable mystère. Comme ce « D-Tox », au budget conséquent de 55 miilions de dollars, qui ne rapporta que (accrochez-vous !) soixante-seize mille dollars au box-office US et ce en plus trois ans après la fin de son tournage ! En Europe, le film eut plus d’égards tout en bénéficiant d’une sortie salles modeste voir quasi clandestine ! Mais comme d’habitude, en dehors de chez lui où il vient de se planter, Stallone marche plutôt bien ailleurs. Et donc nous avons la grande chance d’avoir une édition en Blu-ray de « D-Tox », film maudit, mais pourtant certainement plus valorisant pour Stallone et certainement un milliard de fois mieux que des purges telles que « L’embrouille est dans le sac » ou l’épouvantable « Arrête ou ma mère va tirer ». « D-Tox » est une sorte de film noir dans une ambiance de slasher, soigneusement réalisé par l’écossais Jim Gillepsie, jeune cinéaste doué visuellement qui se fit connaître avec le bon « Souviens-toi l’été dernier », et où Stallone livre une composition parfaite d’un rôle vraiment taillé pour lui.
Elément émérite du FBI, Jake Malloy n’a pu empêcher le tueur de flics qu’il traquait de s’en prendre à celle qui allait devenir sa femme. Trois mois plus tard alors qu’il se suicide à petit feu pour trouver le courage d’en finir carrément, son supérieur et ami l’emmène en plein cœur du Wyoming enneigé, dans une clinique que dirige un ex-flic devenu psychologue pour flics et autres agents en phase critique. Mais au moment où une gigantesque tempête de neige se lève, les malades commencent à se suicider un par un. A moins qu’un serial-killer se soit glissé parmi eux et apprécie de tuer du flic. En attendant peut-être une ultime confrontation avec son vieil ami, Jake Malloy...
Pourquoi ce film est si méprisé, la question se pose encore plus à la revoyure de ce qui s’avère être un excellent thriller noir flirtant avec l’horreur. Dans le rôle de Malloy, flic qui n’est plus que l’ombre de lui-même, Stallone se révèle excellent. L’intrigue est menée sans temps morts, avec une mort violente périodiquement assénée, et la recherche d’un psychopathe bien barré. De ce côté-là, rien à dire, on suspecte tout le monde (et le casting n’est pas mal du tout, visez plus haut !), et tout en cherchant, le tueur étrangle, tranche, plante une hache en pleine tête, etc... Seul bémol à l’histoire, une intrigue parallèle avec le collègue de Malloy qui se trouve juste à côté en train de pêcher : franchement, ça ne sert pas à grand-chose ! Autrement, cette nouvelle vision de « D-tox » confirme le très bon potentiel du film, auquel Jim Gillepsie a donné vie avec un certain talent, efficace, utilisant avec savoir-faire le scope, ce qui aboutit à un slasher relativement haut de gamme à ce niveau. Tout cela en plus conforté par une copie Blu-ray simplement magnifique, servant admirablement les paysages enneigés (où ils ont bien dû s’amuser, tiens, pas de trucages, de vraies nuages de condensation sortant de la bouche des acteurs !). Mais là où le bât blesse vraiment, c’est que cette nouvelle galette est absolument dépourvue de tout bonus. Définitivement, « D-Tox » est maudit jusqu’au bout, ce qui ne l’empêche pourtant pas d’être un des derniers très bons films de Stallone, à (re)découvrir pour tout fan de l’acteur, et du genre.

Note film : 8/10
Blu-ray : copie excellente, format d’origine 2.35, image 16/9ème - Bonus : 0/10 : rien, mais absolument rien, même pas une photo de tournage !
St. THIELLEMENT



Retour au sommaire