SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Planetary 3 : Adieu vingtième siècle

"Planetary 3 : Adieu vingtième siècle " de Warren Ellis & John Cassaday


- Je veux connaître les secrets. J’ai touché du doigt l’histoire du monde et je veux en remonter la piste.

Allemagne, 1919 : une région qui ne figure plus sur les cartes reçoit la visite d’Elijah Snow. Cet aventurier américain est né comme bon nombre de ses homologues hors du commun le 1 janvier 1900 (1). Il vient de découvrir la "carte de la conspiration". Celle-ci le met sur la trace de la Conspiration des Extraordinaires comprenant Sherlock Holmes, l’Homme invisible, Robur, Carnacki ("The Ghost-Figer" de William Hope Hodgston), H.G. Wells et...un invité surprise.
L’année suivante trouve Elijah Snow à Baker Street, véritable point de départ de sa quête visant à percer les mystères du monde.
C’est en 1933 qu’il découvrira la cité africaine Opak-Re (Opak...Opar !) où il fera la connaissance d’un Anglais, se balançant de liane en liane et passant à l’attaque en poussant un cri tonitruant, toute ressemblance...(2). Ce lord ( descendant de flibustiers anglais anoblis en ayant acheté leur titre) considère les Africains comme ses sujets (ceux-ci ne prennent pas la peine de le détromper) et ne s’abaisse surtout pas à "fréquenter " une Africaine (3). Poussé par l’ennui il changera d’avis d’où une descendance inattendue, qui elle aussi a choisi l’aventure pour combattre l’ennui.
Les années 90 verront la confrontation de l’organisation Planetary avec les Quatre, des anciens astronautes ayant acquis des super-pouvoirs suite à un vol spatial top secret (4).
Les allusions aux héros de l’imaginaire sont nombreuses. Est mentionné l’homme à vapeur des prairies ( des romans d’Edward Ellis). Quant au baron il doit s’agir de Frankenstein. On découvre également l’espion ultime qui se présente "Stone, John Stone" ("Bond, James Bond") avant de trucider un pigeon avec un mégot de cigarette (5).
Pour l’épisode faisant intervenir Lord Blackstock on remarquera que la couverture américaine de John Cassaday est en fait une copie de celle du pulp rédigé par Edgar Rice Burroughs.
Outre les allusions on devine une volonté de rationaliser les super-pouvoirs. Ainsi comment une personne invisible peut-elle voir si la lumière passe à travers ses yeux ? De même un mécanisme subatomique complexe dissimulé dans un bâton peut faire apparaître un marteau (cf. l’arme de Thor de Marvel Comics).
Tout en révélant des énigmes Warren Ellis pose les bases d’un futur affrontement avec les Quatre ( psychologie des protagonistes, envergure des pouvoirs, alliance possible). Le conflit qui s’annonce possède un important potentiel tant dramatique que de destruction.

(1) les "Centuries Baby" comprenant entre autres Docteur Brass (Doc Savage), Jenny Spark (ancienne leader d’Authorthy), Kevin Stack alias Lord Blackstock (Tarzan), Bret Leather ( " The Shadow), Anna Hark (fille de Fu-Manchu)
(2) son nom est Kevin Sack ( Kevin "mise à sac"), ce qui renvoie à Kevin Plunder (Kevin "pillage") alias Kazar la copie de Tarzan dans l’univers de Marvel Comic
(3) dans "La Jungle nue" Philip José Farmer décrira avec détails le viol de Tarzan pas la très agressive La d’Opar
(4) l’équipe des Quatre représente ce qu’il aurait pu advenir des Quatre Fantastiques si ces derniers avaient été dépourvus de tout sens moral.
(5) on remarquera que dans Transmetropolitan Spider Jerusalem, le héros de Warren Ellis, déguste un pigeon cru (note pour plus tard : enquêter sur la haine pathologique de Warren Ellis envers les pigeons)

Damien Dhondt

Scénario : Warren Ellis, Dessin : Cassaday, Couleurs : Laura Martin, De Puy _ Planetary 13 à 18 _ Traduction : Jérémy Manesse, Lettrage : Gianluca Pini _ Edition : Panini, collection : 100% Wildstorm _ mai 2007 _ Inédit, moyen format, 160 pages couleurs _ 13 euros



Retour au sommaire