SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No107
107
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Les Rêveurs, tome 1 : Le Réveils des anciens Dieux



"Les Rêveurs, tome 1 : Le Réveils des anciens Dieux"
de
David Eddings, Leigh Eddings

Editeur :
Fleuve noir (10 juin 2004)
 

"Les Rêveurs, tome 1 : Le Réveils des anciens Dieux"
de David Eddings, Leigh Eddings


David Eddings et sa femme Leigh repartent dans les quêtes sans fins avec lesquelles ils font rêver des millions de lecteurs depuis 20 ans. On pourra dire, comme ce fut le cas pour Conan jadis, que c’est toujours la même chose et pourtant la magie opère toujours..........


8/10

Le prolixe autant que prolifique couple Eddings est de retour en librairie pour une nouvelle saga. Prévu comme étant le premier volume d’une tétralogie, ce récit semble être une introduction à un monde avec son propre système politique, sa magie, son humour et ses batailles hautes en couleurs.

Des huit Dieux originels quatre sont des Rêveurs qui dorment en un lieu secret, leurs quatre autres frères étant chargés de diriger le monde. Ainsi, Eddings nous présente une monde organisé en régions géographiques que chaque Dieu lors de son règne devra surveiller. Aracia sera dépositaire de l’Est, Veltan du sud, Zelana l’Ouest et Dahlaine le Nord. Or Vlagh, sorte de seigneur sorcier des Terres Dévastées, sait que le moment où les dieux sont les plus vulnérables c’est justement lors de la grande transition avec leurs frères endormis. Alors tel un Saroumane il va engendrer sa propre armée faite de bric et de broc, agrégats d’insectes, reptiles et humains. Les pions se déplacent et Vlagh va bientôt frapper au coeur des Dieux et et même temps au coeur des hommes. Ce sera sans compter sur ces enfants-Dieux Rêveurs qui dans leur sommeil veillent en silence et préparent en secret la riposte à ces plan de guerre dévastatrice...........

On aurait pu croire au regard de ce résumé que le couple Eddings s’essouffle et leurs fans les lachent, mais ce n’est pas le cas. Là où les scribouillards se perdront en d’interminables et poussives intrigues encombrées de constructions vides et insipides, les mariés de la Fantasy parviennent admirablement à relancer l’attrait de leurs fans pour leurs sagas parfois interminables. Ce qui est fascinant dans leurs histoires c’est cette familiarité, cette proximité qu’ils ont établis entre Dieux et hommes. Nous ne sommes pas dans le monothéisme mais dans un système à la manière des Grecs, sauf que là les hommes, ou sorciers peuvent les égaler, les renverser et prendre leur place.

Et c’est cette douce folie qui fait parler les hommes avec des Dieux comme si cela allait de soit qui nous rend les récits des Eddings si attachant. Il y a ensuite cette gouaille propre à leur écriture, cet enthousisme comparable à un Gemmell qui leur font écrire des histoires pleines de conflits et de guerres mais que traversent un groupes d’amis attachés à une quête mystèrieuse. Bref le couple Eddings nous la refait façon Tolkien mais avec un ton au-dessous, un humour bienvenu qui dédramatise les moments plus difficiles et des considérations politiques qui montre leur interêt pour la problématique de l’édification d’un Etat.

Mais ne nous égarons pas, ce n’est ni du Pratchett, ni du Monthy Python, ni du Spinrad version fantasy. Nous sommes dans une grande High fantasy où on voyage beaucoup, où on découvre des continents entiers. Les Dieux chez les Eddings font plus penser à des elus, des castes supèrieures mais sans cette divinité qui rendait insaisissable le dieu des chrétiens et invisible le Dieu du judaïsme. C’est cette similarité des apparences qui retient l’attention, le fait d’une complémentarité et du sentiment que même les mortels peuvent participer à l’oeuvre des Dieux et sauver le monde. Le couple Eddings est de nouveau parvenu à retenir toutes les attentions et cela est le signe du talent malgré tout ce qu’on pourrait leur reprocher.

On attend la suite......


Quatrième de couverture

Ils sont quatre dieux, frères et soeurs. Leur règne sur le monde dure depuis des millénaires, mais ils transmettront bientôt leurs pouvoirs à leurs successeurs qui sont encore des enfants endormis. On les appelle les Rêveurs. Cette transition est leur seule faiblesse, l’unique instant pendant lequel ils sont vulnérables.
Le Seigneur des Terres Dévastées le sait. On l’appelle Vlagh, un être maléfique, dont l’ambition est de devenir immortel en détruisant la fratrie divine. Il a créé une armée d’êtres hybrides à son image, à la fois insectes, reptiles et humains. Il prépare ses immondes troupes et attend. Il va lancer la plus grande guerre que ce monde n’ait jamais connue. Mais au-delà des ténèbres qui s’annoncent, l’espoir devra venir des Rêveurs qui ont le contrôle absolu des éléments. La puissance de ces enfants-dieux est en sommeil mais leurs aînés ont décidé, contre les lois éternelles qui les gouvernent, de les éveiller avant terme...





Retour au sommaire