SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Ikigami ( préavis de mort) 5

"Ikigami ( préavis de mort) 5 " de Motoro Mâse


- L’ikigami prive la jeunesse de ses rêves et de son avenir

Yukimasa Tsutsumori avait un rêve celui de devenir illustrateur. Les coups reçus et la destruction de ses dessins par son père et son grand-père l’ont amené à un autre "choix" : celui de peintre en batiment, suivant ainsi la tradition familiale. Il est aussi devenu un excellent taggeur. Ses graffitis anonymes sont renommés dans le quartier. Mais il n’a pas agi par rébellion, mais sur ordre de sa famille afin que l’entreprise familiale ne tombe pas en faillite. La nuit il recouvre illégalement les murs de superbes oeuvres d’art et le jour il les efface dans le cadre d’une activité rémunérée.
Il ignore encore que dans ses veines circule une nano capsule qui va libérer un poison mortel.
De son côté le lycéen Ikuhiko Sugita est un ardent défenseur de cette décision gouvernementale (la loi de prospérité nationale qui élimine au hasard une personne sur 1000). Ce fils d’un officier dans la police spéciale manifeste ouvertement son civisme, ce qui lui vaut une approbation générale. Or voici qu’un de ses camarades de classe vient de dénoncer un contestataire et Ikuhiko réalise qu’il s’est fait voler sa gloire. Mais voici le miracle : un fonctionnaire vient de lui notifier l’ikigami ! Dans moins de 24 heures Ikuhiko connaîtra une mort honorable en devenant un héros de la nation !
Fujimoto le livreur de la sentence de mort a été surpris par une telle réaction. Mais son patron lui conseille de ne pas évoquer d’éventuels doutes, surtout depuis que la "police d’Etat" responsable de la répression durant la seconde guerre mondiale a été transférée sous les ordres du ministère de la santé et de la protection sociale.
Or certains propos de Fujimoto pourrait attirer l’attention de la police spéciale. Mais il a été discret, sauf envers une de ses collègues...et si celle-ci était une policière infiltrée ?
On remarquera que les deux jeunes recevant l’ikigami se sont totalement soumis à l’autorité paternelle. L’artiste et le fanatique ont renoncé à leurs rêves personnels en faisant partie de la sphère familiale : celles des artisans comme celles des serviteurs de l’Etat.
Mais alors que l’un d’eux décide de renouer avec son rêve en réalisant un superbe graffiti , l’autre poursuit sa mission en décidant de dénoncer toute la classe comme traître à la nation.
La rébellion discrète et l’intégrisme poussé à outrance sont les deux conséquences de la sentence de mort prochaine et pendant ce temps le "héros" Fujimoto gagne en paranoïa.
Ce tome présente deux explications à l’acceptation de la "loi de prospérité nationale" : la répression policière et l’acceptation fanatique.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Motorô Mase _ Ikigami (préavis de mort) tome 5 _ Traduction : Jacques Lalloz & Jocelin Moneyron, Lettrage : Hinoko, Couverture : Din _ Edition : Asuka _ janvier 2010 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 224 pages noir & blanc _ 8,50 euros



Retour au sommaire