SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  La Tour sombre 1-3 (The Gunsliger Born)

"La Tour sombre 1-3 (The Gunsliger Born)" de Stephen King, Robin Furth, Peter David, Jae Lee & Richard Isanove

Tel le récit d’un grand déluge, par exemple, gravé dans la conscience de l’humanité, tel est le pistolero.

Avant que le pistolero parvienne à la Tour Sombre, avant que ses exploits appartiennent à la légende, il y eut une autre histoire.
Elle débute à Gilead capitale de la baronnie de la Nouvelle Canaan lors de la formation de trois novices : Roland Deschain, fils de Steven de la lignée de l’Eld, Cuthbert Allgood, fils de Robert, portant en pendentif le crâne d’un corbeau et enfin Alains John, fils de Christopher et doué du pouvoir psychique du shining.
Sous la férule du maître d’armes Cort ils s’entraînent au combat pour pouvoir espérer un jour rejoindre les rangs des pistoleros et affronter les troupes de John Farson l’adversaire de l’Affiliation.
Mais l’ennemi est parfois dans les murs. Le sorcier Martin Largecape, connu parfois sous d’autres noms comme Walter O’Dim, l’Homme Noir, le Marcheur ou Flagg, a manoeuvré pour éliminer Roland. Pour contrer ces projets son père l’envoie à l’Est accompagné de ses deux amis. Officiellement il s’agit d’acheter des montures à la baronnie de Meijis. En réalité les trois compagnons ont pour mission de vérifier si Méijis n’a pas fait secrètement allégeance à John Farson.
Le trio découvrira bien des choses, surtout que le pétrole est raffiné afin de pouvoir utiliser les armes des grands anciens. Roland a découvert autre chose de plus important à ses yeux : la beauté de Susan Delgado.
Et face aux trois envoyés de Gilead se dresse la puissance du Roi Cramoisi, le machiavélisme de John Farson et les armes des Chasseurs de cercueil.
Superbement illustrée cette préquelle de la saga de Stephen King se déroule dans un monde post-apocalyptique, bénéficiant d’une ambiance western. Si bien des connaissances furent perdues ( les derricks pompent toujours, car personne ne sait comment les arrêter), on trouve parfois des reliques du passé qui s’avèrent destructrices, tel ce char d’assaut fabriqué autrefois par le Vieux Peuple à moins qu’il ne vienne d’un autre monde (monde parallèle ?).
En fin d’ouvrage on trouve des contes transmis depuis des siècles et qui nous renseignent sur les personnages présents dans la préquelle ou plus anciens comme ce roi Arthur qui maniait l’épée Excalibur jusqu’à ce que le métal de son arme soit utilisé pour forger deux révolvers, point de départ de l’ordre des Pistoléros. D’autres nous renseigne sur le contexte. Ainsi autrefois la fête de la moisson était l’occasion d’un sacrifice humain. Aujourd’hui on n’y brûle plus que des pantins. Mais à Meijis la corruption des âmes est à l’oeuvre et la fête de la moisson approche.

Damien Dhondt

Scénario : Stephen King, Robin Furth & Peter David, Dessin : Jae Lee, Richard Isanove, Jim Clafiore & June Chung _ La Tour sombre tomes 1 à 3 _ Dark Tower : The Gunslinger Born _ Traduction : Jérémy Manesse, Lettrage : Bit, Edition : Panini/ Soleil, collection : Fusion comics _ janvier, mai, septembre 2008 _ Inédit, grand format, 80 pages couleurs _ 14,95 euros



Retour au sommaire