SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Fléau 1 : Captain Trips

"Le Fléau 1 : Captain Trips " de Stephen King, Roberto Aguirre-Sacasa & Mike Perkins


"99,4% de contagiosité" pensa Starkey. 99,4% de mortalité.

Charlie a paniqué. Alors qu’une fuite se déclarait dans le laboratoire de guerre bactériologique où il travaillait il s’est enfui sur les routes avec sa femme et sa fille, apportant avec lui la contagion et la mort.
Au contraire Stuart Redman a réagi avec sang-froid. Lorsqu’une voiture hors contrôle a foncé sur la station d’essence il a rapidement coupé les pompes. Paradoxalement il a peut-être provoqué la fin de l’humanité car si la station d’essence avait explosé l’épidémie aurait peut-être été stoppée.
Alors que le virus se répand nous découvrons les principaux acteurs qui vont réagir la plupart du temps avec calme : Franie Goldsmith la future mère célibataire, Nick Andros le vagabond muet et le musicien Larry Underwood auquel on a précisé qu’il avait en lui un potentiel de bonté, mais qu’il faudrait une catastrophe pour la faire surgir.
Dans l’autre camp Lloyd Henreid vient d’être arrêté. Il va bientôt avoir affaire à l’homme sans visage et les corbeaux veillent.
Si les récits d’apocalypse impliquant la menace épidémiologique appartiennent le plus souvent au domaine de la science-fiction il apparaît que lorsque Stephen King entre en scène le fantastique s’impose.
L’intervention du centre de contrôle des maladies à Atlanta ou les tentative d’endiguement de la contagion de la part de l’armée impliquent une tentative de rationaliser le chaos. Or si la mort frappe logiquement la survie de certains apparaît comme étant inexplicable.
Se concentrant visiblement sur les personnages principaux, l’adaptation de la saga de Stephen King (1) est servie par un illustrateur formé chez Marvel comics.

(1) J’ai Lu

Damien Dhondt

Scénario : Stephen King & Roberto Aguirre-Sacasa, Dessin : Mike Perkins, Couleurs : Laura Martin, Couverture : Lee Bermejo, Préface Ralph Macchio _ Le Fléau tome 1 : Captain Trips (The Stand : Captain Trips #1 à 3) _ Traduction : Hélène Dauniol-Remaud, Lettrage : Moscow*eye, Conception graphique : Trait pour trait _ Edition : Delcourt, collection : Contrebande _ janvier 2010 _ Inédit, grand format, 64 pages couleurs _ 14,95 euros



Retour au sommaire