SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Moi, Dragon 1 : La Fin de la génèse

"Moi, Dragon 1 : La Fin de la génèse " de Juan Gimenez


- Toute la cour et la populace s’agglutinaient aux créneaux pour voir mourir un homme. Même si plus d’un scrutait le ciel avec appréhension, craignant une nouvelle apparition, de deux dragons, cette fois.

Siège du pouvoir royal des Belmonth, le château de Rosentall est le lieu d’une réception. Mais à proximité un volcan fume, un dragon se réveille, une armée approche discrètement et une femme se prépare à accoucher. Les éléments de la tragédie se mettent en place.
L’univers correspond d’avantage à un Moyen Âge décalé qu’à de l’héroïc-fantasy. Bien des éléments _ pouvoir royal et pouvoir religieux, troubadours, duels de champions et tournois _ correspondent à un contexte familier. Les seules divergences correspondent à l’existence d’un dragon, d’un volcan en activité en Europe et d’une famille royale au nom inconnu des livres d’Histoire. Mais certaines pièces du puzzle semblent indiquer que tout est lié.
Après la caste des Méta-barons et le Quatrième pouvoir cette nouvelle série de l’auteur argentin confirme son statut de dessinateur d’exception avec les scènes de combats dévastatrices et le gigantisme de l’architecture.
Le scénario se révèle subtil. Les personnages sont complexes, motivés par la haine, leur sens des responsabilités ou leur ego. Dans les deux camps on observe qu’une initiative d’un membre de la famille dirigeante va provoquer une catastrophe. Parallèlement des soldats en embuscade n’attaquent pas un voyageur solitaire pour ne pas risquer de dévoiler leur présence. On peut en conclure qu’il s’agit de professionnels aguerris, ce qui indique le danger qu’ils représentent.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Juan Gimenez _ Moi, dragon, tome 1 : La Fin de la génèse _ Traduction : Olivier Brouet, Lettrage : Michel Brun _ Edition : Lombard _ juin 2010 _ Inédit, grand format, 56 pages couleurs _ 13,50 euros



Retour au sommaire